AFP

Transferts : Sprint final

Transferts : Sprint final
Par Rugbyrama

Le 09/07/2008 à 17:54Mis à jour

Goode vers Brive, Martin à Bayonne, Auradou au Stade français, Rawaqa à Agen... A 6 jours de la fin du marché des transferts, de nombreux contrats seront encore signés.

Pour certains, ce fut une étape de plat, pour d'autres de très haute montagne. Le marché des transferts ressemble au Tour de France. Les premiers arrivés sont toujours les mieux lotis. Alors que les promus n'auront pas de délai supplémentaire pour finaliser leur recrutement, les six jours qui restent avant la clôture mardi 15 juillet s'annonce mouvementés. D'ailleurs, Brive veut ménager son effet et organise une conférence de presse ce jeudi à Paris pour très certainement confirmer l'arrivée de l'Anglais Andy Goode.

Le Stade français, qui a dévoilé aujourd'hui son effectif pour la saison prochaine, l'annonce d'entrée de jeu, il y aura encore quatre noms, quatre recrues d'ici le 15 juillet. Pareil à Dax qui vient de savoir seulement lundi 7 juillet qu'il serait en Top 14 et non en Pro D2. Côté albigeois, la fuite, ouverte à l'annonce de la sanction de la DNACG, ne s'est pas tarie et si le treiziste Vaealiki a signé, le SCA a perdu ce mercredi 9 juillet le deuxième ligne Maréchal (Mont-de-Marsan) et le pilier Corréia (Stade français) alors que les Sanchou, Méla et compagnie avaient déjà répondu à d'autres sollicitations.

Dax, comme Mont-de-Marsan, est encore à la recherche - ou très proche - de finaliser environ quatre nouveaux contrats, mais il sera difficile de faire aussi mouvementé qu'à Toulon. Le RCT, champion du Pro D2, est avec plus de quinze arrivées (dont le troisième ligne néo-zélandais, Jerry Collins), le club le plus actif de cette période ouverte officiellement le 26 mai dernier.

Carter à l'Usap

Les champions toulousains, tout comme les Biarrots ou encore les Clermontois avaient pour leur part presque bouclé leur recrutement avant même l'ouverture officielle du marché. Comme indiqué en prélude, les meilleurs clubs sont souvent les mieux lotis dans cette course à l'armement.

Que ce soit en Top 14 ou encore en Pro D2 où Agen réalise un gros coup en faisant venir l'arrière fidjien Taniela Rawaqa, quelques tendances lourdes se dégagent. Tout d'abord, le passage lors du dernier Mondial de l'équipe des Fidji a laissé des traces. Nombreux sont les internationaux fidjiens à avoir trouvé un club dans l'élite du rugby de l'Hexagone. Ensuite que, avec les piliers, les deuxième ligne sont l'un des postes les plus en vue. Et, faute de trouver leur bonheur dans l'Hexagone, les clubs sont obligés de partir en quête hors de nos frontières pour dénicher la perle rare. A noter également, la rupture affichée ouvertement par certains (Agen, Béziers) et qui misent sur leur centre de formation. Mais la course à l'armement ne s'est pas franchement calmée. Trois clubs du Top 14 se disputent le plus beau coup de l'année : Toulouse avec Michalak, Toulon avec Collins… et bien sûr Perpignan avec Carter ! Le dernier cité est phénoménal, mais c'est bien Toulouse qui ressort du lot et qui semble le mieux armé pour jouer les deux tableaux (H Cup, Top 14).

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés