Midi Olympique

"Finir sur une bonne note"

Th. Lièvremont : "Finir sur une bonne note"
Par Rugbyrama

Le 05/06/2008 à 02:00Mis à jour

Blessé il y a deux semaines aux ischio-jambiers, le troisième ligne centre et futur entraîneur de l'US Dax, Thomas Lièvremont, espère être rétabli pour un dernier tour de piste et pourquoi pas samedi face à l'Usap, son ancien club.

Commençons d'abord par prendre de vos nouvelles. Comment va votre cuisse ?

Thomas Lièvremont : Ça va, ça va, je saurai en fait vendredi matin si je peux jouer samedi. C'est vrai que ce serait un sympathique clin d'oeil que de finir ma carrière face à Perpignan. Mais dans le même temps, je n'ai rien à prouver. J'ai juste très envie de prendre encore un peu de plaisir et de finir sur un bon match.

Votre sortie face à Castres a été un événement étrange. Comment analysez-vous tout cela avec le recul ?

Th. L. : Les joueurs, et c'est normal, étaient plus abattus par l'ampleur du score que par la sortie de ma petite personne. Maintenant, c'est vrai que quand je me blesse, je me suis tout de suite rendu compte que c'était peut-être mon dernier match. Mais ce n'est en rien traumatisant. Ce n'est pas comme si j'avais 20 ans. Il faut bien arrêter un jour. Certes, je ne m'attendais pas si tôt mais bon c'est comme ça. Les circonstances font que c'est comme ça.

A vous entendre, vous n'etiez pas prêt à raccrocher?

Th. L. : J'avais signé pour deux ans et je pensais sérieusement jouer encore deux saisons.

La décision a-t-elle difficile à prendre ?

Th. L. : Pas évidente non, c'est pour cela que j'avais demandé au président quelques jours de réflexion. Mais je me suis décidé à relever le défi. J'avais quelques petites douleurs au dos qui commençaient à me gêner.

Vous avez eu peur de faire la saison de trop ?

Th. L. : J'ai toujours eu la motivation pour aller aux entraînements, j'ai pris énormément de plaisir cette année et j'en aurai pris encore la saison prochaine. L'envie de continuer était toujours là, mais oui, il y a eu des petites douleurs qui ont fait que oui... J'ai pu moins m'entraîner et quand on travaille moins, forcément on est moins bon. Je ne voulais pas être moins bon ou même mauvais sur un terrain. Mais si le président n'était pas venu me voir, jamais je ne me serais posé la question, j'aurai joué encore une année.

Le parcours du grand frère (Marc Lièvremont a été nommé entraîneur du XV de France en novembre) a-t-il joué dans votre décision ?

Th. L. : Oui, ça a modifié la donne. Je m'attendais à être entraîné par Marc et à jouer avec Mathieu... Bon j'ai été entraîné par Marc un mois et j'aurais joué un peu plus longtemps avec Mathieu.

Dans quel état d'esprit êtes-vous aujourd'hui à l'idée de jouer peut-être vos derniers matchs ?

Th. L. : Pas serein du tout. Je ne sais pas si je vais pouvoir jouer. On m'a dit que sur le plan médical que ma saison était terminée. J'ai vraiment envie de jouer au moins un dernier match avec Mathieu.

Et puis avec tout ça, il y a quand même la saison prochaine à préparer...

Th. L. : Oui d'ailleurs, je pense que je me blesse à Castres un peu à cause de tout ça... Depuis ma nomination, les nuits sont plus courtes, l'excitation est à son comble et l'insouciance du joueur s'est envolée. Du coup, cela a joué sur mes plages de récupération et mon temps de repos... C'est parfois difficile de tout faire.

Surtout que Dax est maintenant relégué sportivement ?

Th. L. : C'est beaucoup de travail, oui et l'incertitude du niveau de Dax l'an prochain ajoute de la difficulté. Jusqu'à la semaine dernière, on pouvait lutter pour le maintien sportif, maintenant, il faut attendre au moins une semaine. Certainement plus (par rapport au verdict de la DNACG envers Albi, ndlr). Nous sommes maintenant impuissants.

En regardant un coup dans le rétroviseur, qu'est-ce qui a manqué à Dax cette saison ?

Th. L. : Ce qui est sûr c'est que la chance du débutant nous a fui toute la saison! Mais nous avons aussi manqué en début d'exercice d'un bon jeu au pied, de la longueur, de la précision. Si nous avions eu ça, nous serions sauvés aujourd'hui. Mais il y a eu de bons côtés cette saison comme l'excellente cohésion du groupe malgré la difficulté.

Contenus sponsorisés