Midi Olympique

Dax-Albi: Destins croisés

Dax-Albi: Destins croisés
Par Rugbyrama

Le 08/07/2008 à 16:48Mis à jour

Le CNOSF ayant confirmé la relégation administrative d'Albi en Pro D2, l'US Dax se voit offrir une deuxième chance en Top 14. Le président du l'US Dax, Gilbert Ponteins, se projette enfin vers le haut, quand le président albigeois, Bernard Archilla, se di

Tout seul chez lui, Gilbert Ponteins a attendu fébrilement la proposition du CNOSF sur la situation d'Albi toute la journée de lundi. "En apprenant la nouvelle, j'ai fait trembler les vitres !" Un ouf de soulagement pour le président de l'Us Dax (13e à l'issue de la saison) qui peut maintenant avancer dans la construction de son équipe pour jouer le Top 14. "Nous avons vécu cette période avec tension et sous pression, nous étions toujours en Pro D2 et un peu en Top 14."

Délicat dans cette situation de contacter les joueurs pour avancer sur le recrutement ? "Pas vraiment, nous voulions en effet constituer un groupe compétitif même en Pro D2 pour pouvoir rivaliser avec des équipes comme Agen ou encore Narbonne."

Avec Albi (12e du Top 14) qui réunit son conseil d'administration mercredi soir pour décider d'un ultime recours, voilà donc Dax quasiment certain d'être engagé dans le Top 14 avec un budget de 7,5 à 8 millions d'euros. "Nous ne ferons pas pour autant n'importe quoi. Nous n'essaierons pas de jouer au-dessus de nos moyens. La campagne d'abonnement a très bien débuté. Mais surtout, nos partenaires se montrent plus mobilisés que jamais. Ils nous sont d'une grande aide. Aux joueurs maintenant de se savoir investis d'une mission de très grande importance."

Archilla : "C'était joué d'avance"

Avec une nouvelle équipe d'entraîneur dans laquelle Thomas a pris la place initiale de Marc, mais aussi de Christophe Milhères et Laurent Mazars, Dax sait que cette opportunité ne se représentera pas deux fois. Point noir de la saison passée : le jeu au pied que Gilbert Ponteins n'hésite pas à qualifier de "cauchemardesque" . "Pour le coup, nous débuterons la saison avec quatre buteurs (Petitjean, Bortolussi, Diaz, Vignau-Tuquet, ndlr)," précise le président. Reste que le recrutement n'est pas bouclé. L'USD recherche un deuxième ligne, un pilier polyvalent gauche-droite et un joker médical pour pallier l'absence longue durée de Courtade (opéré du genou). "C'est extraordinaire d'avoir cette chance pour prouver qu'il nous manquait pas grand-chose pour rester par nos propres moyens en Top 14. Nous allons tout faire pour y rester." Et Gilbert Ponteins en conclusion de saluer les supporters albigeois et de leur adresser ses profonds regrets.

De leurs côtés, les Albigeois sont complètement abattus. Le président Bernard Archilla ne croit plus en une vraie justice sportive. "Les choses étaient faites d'avance. Il y a eu un lobbying très important. Personne n'a voulu se dédire. Albi sert d'exemple. Nous sommes sur un profond sentiment d'injustice et cela va se retrouver rapidement." Inscrit en Pro D2 pour la saison 2008-2009, le SCA affiche déjà sa volonté de revenir le plus vite possible au plus haut niveau : "Si la dynamique du club n'avait pas été cassée, Albi était parti pour jouer les premiers rôles du Top 14. Nous allons constituer avec Eric Béchu un groupe de guerriers pour laver l'honneur bafoué du SCA."

Des mots forts, poignants. Tant dans la joie des Dacquois de se voir offrir cette seconde chance que dans la douleur des Albigeois de ne pas avoir trouvé une oreille attentive.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés