Midi Olympique

Albi : Le CNOSF confirme

Albi : Le CNOSF confirme
Par Rugbyrama

Le 07/07/2008 à 17:05Mis à jour

Le CNOSF a fait part de sa proposition de conciliation à la FFR, qui confirme la descente en Pro D2 demandée par la DNACG. Il ne reste plus qu'un recours au club tarnais, auprès du conseil d'Etat et du tribunal administratif.

Un coup de plus. Après la DNACG le 19 mai et la FFR le 10 juin, c'est au tour du CNOSF. Pour tout le monde, Albi doit jouer en Pro D2 la saison prochaine. C'est ce que préconise la proposition de conciliation rendue aujourd'hui par Maître Philippe Missika, avocat à la cour et conciliateur du CNOSF. Les arguments avancés par Bernard Archilla et Eric Béchu (entre autres) mercredi lors de leur comparution devant le Conseil national olympique du sport français n'ont semble-t-il pas convaincu. La subvention exceptionnelle de 250 000 euros allouée par la mairie non plus.

La proposition rendue est on ne peut plus claire : "Indépendamment de toute question de personne, le conciliateur estime qu"il serait injuste de faire bénéficier le SC ALBI d"une situation sportive, manifestement obtenue dans des conditions irrégulières, tant sur le plan comptable que rugbystique. Par conséquent, le conciliateur estime que la rétrogradation en pro D2 la saison prochaine et l'interdiction de constituer un fonds de réserve par apports en compte courant bloqué n'apparaissent pas constituer des sanctions disproportionnées. En conséquence des éléments ci-dessus retenus, le conciliateur propose au club requérant de s"en tenir à la décision contestée "

Un dernier recours

Certes, le CNOSF ne peut rendre qu'un avis consultatif. Si Maître Missika avait opté pour le maintien en Top 14, c'est la FFR qui aurait eu le pouvoir de valider cette proposition. Mais on voyait mal la Fédération ne pas suivre l'avis du Comité... Toujours est-il que l'avenir s'obscurcit un peu plus pour les Albigeois qui, faut-il le rappeler, avaient assuré leur maintien dans l'élite du rugby français en terminant à la douzième place du Top 14.

Il reste bien un recours au SCA, le dernier possible, auprès du Conseil d'Etat et du tribunal administratif. Le président Bernard Archilla a fait savoir depuis longtemps qu'il épuiserait toutes les solutions possibles et imaginables pour sauver le club. Mais saisir la justice prend du temps et le championnat débute le 26 août prochain. Les joueurs, qui ont déjà tellement soutenu le club, n'attendront peut-être pas aussi longtemps.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés