Midi Olympique

"Devenir incontournable"

Arandiga : "Devenir incontournable"
Par Rugbyrama

Le 06/07/2007 à 11:45Mis à jour Le 06/07/2007 à 17:22

Le successeur de Franck Belot à la direction de Provale, Gaël Arandiga, entend conférer à Provale un caractère incontournable.

Comment s'est déroulée cette prise de fonction ?

Gaël Arandiga.- Tout est très intéressant et j'éprouve beaucoup de plaisir et d'envie de remercier Franck Belot par mon investissement. Nous étions dimanche soir à Marcoussis pour présenter aux joueurs la chartre signée pour la Coupe du monde et depuis lundi tout va très vite. Nous surveillons de très près le cas du club de Gaillac. La pression du 10 juillet, date des vacances judiciaires, est là. Nous devons faire vite pour permettre aux joueurs de retrouver un nouveau club.

Quel est votre objectif en tant que nouveau directeur de Provale ?

G. A.- Que le syndicat garde sa place. Avec le président Sylvain Deroeux, nous souhaitons faire encore grandir le syndicat. Que cela devienne un réflexe pour les joueurs d'adhérer à Provale. Nous voulons les aider, les protéger. C'est une utopie, mais j'espère que nous deviendrons incontournables. Notre légitimité n'est plus à faire au niveau institutionnel. Provale est la troisième voix aux côtés de la LNR et de la FFR, à l'origine de l'Agence XV, de l'Observatoire médical. Mais nous souhaitons devenir toujours plus important.

La fin de la période des transferts approche à grand pas (le 13 juillet). Y aura-t-il plus de chômeurs selon vous que lors des précédentes années ?

G. A.- Beaucoup d'agents nous appellent d'ores et déjà pour nous dire qu'ils n'arriveront pas à caser certains de leurs joueurs. Ce qui est sûr, c'est qu'il y aura plus de chômeurs que l'an dernier. Entre l'affluence grandissante de joueurs étrangers et aussi les jeunes issus de centre de formation qui rêvent d'un avenir à la Michalak, il y aura beaucoup de joueurs sans club le 13 juillet.

Quel est le poste le plus touché par le chômage ?

G. A.- Les joueurs évoluant à l'arrière, à l'aile... Les polyvalents aux postes d'arrières ont plus de difficultés à trouver du travail. En revanche, les piliers, piliers droits surtout, les ouvreur-buteurs et tous les joueurs du cinq de devant sont toujours très demandés.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0