Icon Sport

Parra explique son départ de Clermont : "Je veux découvrir un style et une mentalité différents"

Parra explique son départ de Clermont : "Je veux découvrir un style et une mentalité différents"
Par Rugbyrama

Le 01/12/2021 à 13:18Mis à jour Le 01/12/2021 à 13:44

TOP 14 - Comme annoncé dès lundi soir, le demi de mêlée Morgan Parra quittera Clermont à la fin de la saison, treize ans après avoir rejoint l'Auvergne en provenance de Bourgoin-Jallieu. Joueur clé des titres de 2010 et 2017, capitaine de 2018 à 2020, le demi de mêlée international (33 ans, 71 sélections) a refusé l'offre de prolongation de l'ASMCA.

La page qui se tournera bientôt à Clermont est à la hauteur du poids du joueur dans le vestiaire et de ce qu'il incarne en Auvergne : Morgan Parra, à l'ASMCA depuis 2009 et joueur central des deux seuls titres du club (2010, 2017) quittera bien l'ASMCA à la fin de la saison. En pourparlers depuis plusieurs semaines avec son club pour une prolongation, Parra a finalement annoncé à son président, lundi, qu'il ne donnerait pas suite. Il s'en explique ce mercredi dans les colonnes de L'Equipe : " Si on refait le cheminement, j'ai reçu une offre de Clermont pour resigner il y a un mois. Je m'étais engagé, comme je suis quelqu'un de parole, à faire un retour fin novembre, début décembre. C'était important, sans même avoir signé de contrat ailleurs, d'avertir le club, pour qu'il puisse se retourner. L'ASM m'a toujours respecté, je voulais la respecter. Donc lundi, j'ai fait part de ma décision de ne pas resigner un contrat à Jono Gibbes (l'entraîneur) et au président Jean-Michel Guillon. J'avais l'impression de tourner une page, mais quand je suis entré dans le bureau du président, j'avais bien pesé tout le pour et tout le contre. "

« Je n'irai pas en préretraite, tranquille ! »

Cette décision, le joueur la justifie par une envie d'ailleurs, de changement. " Mon choix, c'est de voir et tenter autre chose. Je n'ai toujours connu que Clermont, et Bourgoin bien sûr, mais au CSBJ, j'étais très jeune (de 17 à 20 ans). Je me suis posé ces questions : " Est-ce que je ne connais pas par cœur mon environnement ? Est-ce que mes partenaires ne me connaissent pas par cœur, eux aussi ? Est-ce que ça ne me ferait pas du bien, aussi, de voir quelque chose d'autre ? ". Je veux découvrir un style et une mentalité différents. Et là où j'irai, je veux apporter quelque chose, avoir un rôle, et qu'on m'apporte quelque chose. Je suis en fin de carrière mais j'ai envie d'apporter et de me donner à 100 %. Dans le club où je vais m'engager, je n'irai pas en préretraite, tranquille ! " Reste désormais à connaître sa future destination.

Toulouse et Paris favoris pour l'accueillir

Deux clubs font figure de favoris : le Stade français, pour accompagner l'éclosion du jeune champion du monde des U20 Arthur Coville et Toulouse, qui s'offrirait là une rotation de luxe au poste de demi de mêlée avec Antoine Dupont. Toulon, désormais entraîné par l'ancien coach clermontois Franck Azéma dont Parra est réputé proche, s'est également inséré dans la danse. La décision devrait être prise dans le courant du mois de décembre.

En attendant, il y a une saison à terminer avec Clermont, si possible de meilleure manière que ce que laisse entrevoir le début d'exercice 2021-2022. Ensuite, si Parra balaye l'idée d'une brouille avec le club et d'un départ en mauvais termes - " le club a fait une belle offre, je n'ai rien à lui reprocher là-dessus. Ce n'était pas une question d'argent. [...] Je pars sans amertume, je ne suis pas en froid avec l'ASM. " - il sera temps d'aller voir ailleurs. " Personne n'est indispensable ou irremplaçable. On est tous de passage. "

Contenus sponsorisés