Vidéo - "Jalibert ? Il n'y a que Beauden Barrett de plus talentueux"

01:44

Bleus : Jaminet a-t-il perdu gros ?

Bleus : Jaminet a-t-il perdu gros ?

Le 21/11/2022 à 18:08Mis à jour Le 21/11/2022 à 19:00

XV DE FRANCE - La tardive éclosion de Thomas Ramos au niveau international et le retour à la compétition de Romain Ntamack vont obliger Melvyn Jaminet, jusqu’ici considéré comme le « monsieur 90 % du XV de France », à lutter comme un lion au Stade toulousain s’il souhaite revenir sur le devant de la scène..

Que s’est-on dit, lorsque l’on a appris que Melvyn Jaminet, le « monsieur 90 % du XV de France », signait au Stade toulousain ? Qu’a-t-on pensé, lorsque Didier Lacroix et Ugo Mola ont annoncé de concert les arrivées conjuguées de l’arrière international et de la pépite italo-française, Ange Capuozzo ? On s’est dit que pour Thomas Ramos, l’heure était probablement venue de quitter le « Stade » pour obtenir, ailleurs, le temps de jeu qu’il n’aurait probablement plus à Toulouse. Alors ? On s’est trompé. Lourdement, même. On s’est à ce point trompé que Thomas Ramos, le meilleur joueur du début de saison de Top 14, a d’abord brillé en club à l’ouverture avant de s’imposer, chez les Bleus, comme un arrière de talent et, peut-être l’un des Tricolores les plus convaincants de la tournée d’automne. Au vrai, Ramos a assuré sous les ballons hauts, pris des initiatives lorsque le jeu le lui permettait et tourné à un peu plus de 80 % de réussite, dans ses tirs aux buts. De quoi mettre tout le monde d’accord ?

Jaminet devra lutter sur tous les fronts...

Alors que se termine la parenthèse de novembre, la question mérite en tout cas d’être posée et Melvyn Jaminet -blessé à la cheville une semaine avant que les coéquipiers d’Antoine Dupont ne se regroupent à Marcoussis pour préparer la série de tests- a malgrè lui perdu du terrain en vue de la Coupe du monde. Que Jaminet, doté de la patate la plus franche, la plus pure du rugby français, fasse partie du squad tricolore lors du prochain Mondial ne fait aujourd’hui aucun doute. Mais qu’il en soit le titulaire à l’arrière semble aujourd’hui fort délicat à affirmer, au vu de ce qu’a démontré Thomas Ramos face à l’Australie, puis aux Springboks et enfin contre le Japon, à Toulouse. Pour l’ancienne star de l’Usap, la deuxième partie de la saison s’annonce donc décisive et, avec le retour à la compétition de Romain Ntamack, Melvyn Jaminet devra à la fois se battre chez les Rouge et Noir pour conserver une place au fond du terrain et lutter plus encore pour reconquérir un spot de titulaire en équipe nationale. A vous de jouer, Melvyn…

Selon vous, Melvyn Jaminet a-t-il perdu gros ?

Sondage
14805 vote(s)
Oui
Non
Contenus sponsorisés