• XV de France - William Servat (France)
    XV de France - William Servat (France)

Servat : "On ne peut pas faiblir sur les matchs à venir"

Par Rugbyrama
Le

TEST MATCH - Lors d'un entretien accordé à Midi Olympique, l'entraîneur des avants et spécialiste de la mêlée française est revenu sur la mentalité de son groupe. Pour lui, l'osmose est telle que les Bleus ne peuvent finalement pas relâcher la pression et baisser de niveau.

Quand on parle de l'équipe de France, Fabien Galthié parle souvent de toucher le sublime, de vivre des émotions intenses. Ces différents sentiments, très forts, sont liés pour le staff au fait que le groupe du XV de France s'appuie sur un état d'esprit exceptionnel et une force de caractère incroyable. "Cette force de caractère est énorme aujourd’hui mais elle n’est pas le fruit du hasard. Elle vient de notre manière de vivre, par la confiance qu’on accorde aux joueurs et qui est partagée. La relation est tellement forte qu’elle se retranscrit sur le terrain", témoignait William Servat, dans un entretien accordé au Midi Olympique. Pour décrire cette osmose, l'ancien talonneur prenait l'exemple de son banc de touche, qui a fait la différence samedi dernier face aux champions du monde sud-africains.

"Max Lucu est entré sur le terrain et a été performant, comme il l’a toujours été en équipe de France. Il est notamment allé plaquer un joueur sud-africain (Arendse, NDLR) sur un débordement où il filait à l’essai. Honnêtement, à première vue, il était plus facile de marquer que de ne pas marquer sur cette action. Max a mouillé le maillot, comme un Anthony Jelonch ou un Charles Ollivon qui ont fait tout le match et se sont envoyés (sic) de manière admirable. Cela montre le caractère de notre équipe. Devant, la blessure de Cyril Baille de façon prématurée est quelque chose qui aurait pu nous faire douter mais quand vous voyez l’entrée de Reda Wardi ou celle de Sipili Falatea…" Avec un tel état d'esprit, les Bleus ont de quoi voir venir, surtout que Servat l'assure : "Le match face à l’Afrique du Sud nous a permis de nous rendre compte que l’on devait encore évoluer. La volonté de faire encore grandir cette équipe est tellement grande qu’elle ne peut pas faiblir sur les matchs à venir."

Retrouvez l'intégralité de l'entretien avec William Servat sur midi-olympique.fr