• Rassie Erasmus fait partie des prétendant au poste de manager de Montpellier
    Rassie Erasmus fait partie des prétendant au poste de manager de Montpellier

Jutge, patron des arbitres à World Rugby : "Erasmus ne sert pas sa cause"

Le | Mis à jour

TEST MATCH - Joël Jutge, le patron des arbitres à World Rugby, n’a que très peu goûté aux vidéos vilipendant Wayne Barnes et postées sur les réseaux sociaux par Rassie Erasmus, le directeur de rugby sud-africain. L’ancien arbitre international monte aujourd’hui au créneau...

On a tous été un peu interloqués par les vidéos postées par Rassie Erasmus sur les réseaux sociaux. Wayne Barnes, l’arbitre du choc de Marseille, n’a pas été épargné par le directeur de rugby de la fédération sud-africaine. Comment avez-vous perçu ce comportement ?

Il a choisi ce canal de communication depuis déjà plusieurs mois. Il avait d’ailleurs plus ou moins fait la même chose lors de la dernière tournée des Lions britanniques en Afrique du Sud (été 2021) et plus près de nous, après la récente défaite des Springboks en Irlande (19-16). Nous déplorons ce comportement parce que nous avons, à World Rugby, mis en place un système de communication et d’échanges avec les entraîneurs qui fonctionne plutôt bien. Nous sommes donc très déçus qu’il passe par les réseaux sociaux pour faire entendre ses réserves sur l’arbitrage de tel ou tel match. C’est contre-productif et totalement inapproprié. Mais s’il le fait, c’est que sa fédération l’y autorise… C’est regrettable…

Dès lors, quel serait le canal approprié ?

Tous les entraîneurs du circuit international le connaissent. 98 % des sélectionneurs l’utilisent et nous font remonter leurs observations, que je transmets ensuite à nos arbitres, afin que ceux-ci ne soient pas surpris quand ils rencontrent ces mêmes entraîneurs. De ce fait, je ne comprends pas l’attitude de Rassie Erasmus. (il marque une pause) Que sera-t-il fait pour qu’il stoppe ? Je ne sais pas... Cela ne fait pas partie de mes compétences…

Peut-on imaginer que Rassie Erasmus soit une nouvelle fois sanctionné ?

Son attitude est une préoccupation pour World Rugby et les pairs de Rassie Erasmus ne partagent pas sa façon de faire. C’est contraire à nos valeurs, même si ce mot est parfois galvaudé. Erasmus ne sert pas sa cause et c’est étonnant de le voir poursuivre dans cette voie-là.

On pourrait néanmoins vous rétorquer que Rassie Erasmus est un adulte d’une cinquantaine d’années ayant tout à fait le droit d’exprimer librement ses opinions…

On est bien d’accord. Mais il est des choses qui doivent à mon sens se régler en interne. Ces sujets sensibles ne peuvent finir sur la place publique.

Avez-vous vu Wayne Barnes, depuis les "tweets" publiés par Rassie Erasmus ?

Oui, nous nous sommes vus à Londres, où nous avons récemment debriefé les rencontres de la parenthèse automnale. Tous les arbitres sont touchés par ces attaques contre les arbitres en général et Wayne Barnes le week-end dernier. Parce qu’en procédant ainsi, Rassie Erasmus ouvre la porte à des comportements violents et derrière, des familles entières sont insultées et affectées. C’est extrêmement dangereux. Mais certaines personnes pensent que si le sélectionneur sud-africain parle ainsi d’un arbitre, ils ont aussi le droit de le faire...