Priso ou Baille ? Galthié face au dilemme du pilier gauche

Par Rugbyrama
Le

TEST MATCH – Après son opération aux adducteurs, Cyril Baille n'était pas vraiment attendu pour cette tournée d'automne. Mais son retour plus rapide que prévu redistribue les cartes en première ligne du XV de France où le Toulonnais Dany Priso partait favori.

Le staff du XV de France mené par Fabien Galthié aura à résoudre une équation avant d'affronter l'Australie ce samedi (21 heures) au Stade de France. Le poste de pilier gauche sera en effet le centre d'une bataille entre Dany Priso et Cyril Baille. Jusque-là pourtant, rien ne laissait présager un retour du second à la compétition aussi tôt.

Victime d'adducteurs douloureux une grande partie de la saison dernière (il a eu recours à des infiltrations), le Toulousain a fini par subir une opération début août. Après avoir essayé de couper pendant cinq semaines lors de l'intersaison, la reprise avait été difficile. D'où la nécessité de passer par la case opération afin de tirer un trait sur cette blessure récurrente.

Si le staff attendait son gaucher (29 ans, 36 sélections) pour le mois de novembre, le principal intéressé est parvenu à faire son retour à l'entraînement collectif ce mercredi 26 octobre. Il a même été retenu pour le déplacement à Bayonne.

Et c'est cette entrée en jeu qui a beaucoup pesé dans la balance. Tout juste de retour, le Lannemezanais a disputé 37 minutes encourageantes au stade Jean-Dauger. Suffisant pour que Galthié et ses adjoints le rappellent à Marcoussis alors même qu'ils misaient sur un retour de Baille pour le test match contre l'Afrique du Sud le 12 novembre (au Vélodrome de Marseille).

Dès lors, sera-t-il présent sur la feuille de match dès ce samedi ? L'absence de Jean-Baptiste Gros, touché au poignet droit, joue en ce sens. Un scénario plus prudent le verrait retourner en club pour ne pas précipiter les choses.

Dany Priso, de son côté, n'a pas été titulaire depuis la tournée d'été 2018 en Nouvelle-Zélande (127 points encaissés). Présent lors de la dernière tournée au Japon, il n'a pas joué. Mais il a pour lui son dynamisme et une belle expérience internationale (16 sélections). Le néo-Toulonnais (28 ans) dit ceci dans le Midi Olympique de ce lundi : "Je me bats depuis longtemps pour intégrer ce groupe. Franchement, qui n'a pas envie d'évoluer aujourd'hui avec une telle équipe ? Ça donne envie à tout le monde. J'ai eu la chance d'être appelé à plusieurs reprises dans la liste des 42, j'ai eu l'opportunité de voir comment ce groupe vit. C'est quand même excitant de pouvoir l'intégrer et de ne pas repartir le mercredi soir dans mon club. Aujourd'hui, je suis super excité et j'ai juste envie de montrer que le staff peut me faire confiance."