• International - Himeno (Japon) et Alldritt (France).
    International - Himeno (Japon) et Alldritt (France).
  • Test-match - France Afrique du Sud - Alldritt
    Test-match - France Afrique du Sud - Alldritt

Alldritt et Himeno, les lumières de l’ombre

Le | Mis à jour

TEST-MATCH - Les deux numéros huit, Grégory Alldritt et Kazuki Himeno, font partie du gratin mondial et leur duel s’annonce explosif ce dimanche sur la pelouse du Stadium, tant ils sont indispensables dans la bonne marche de leur équipe.

Le numéro huit rochelais est un tank. Le genre de joueur qui avance quoi qu’il arrive, qu’importe les conditions, l’adversaire ou l’intensité du match. Il amène tout le monde dans son sillage. Doué ballon en main, puissant à l’impact, intelligent dans le jeu pour opérer toujours le geste juste, il est depuis longtemps considéré comme un des meilleurs numéros huit au monde par les passionnés. Il est aussi jugé indispensable à la performance pour ses entraîneurs. Il ne quitte jamais la pelouse avec La Rochelle. Son manager Ronan O’Gara lui fait jouer l’intégralité des rencontres depuis le début de la saison, conscient que l’impact de Grégory Alldritt est capital pour assurer la bonne marche de son collectif. Fabien Galthié, le sélectionneur tricolore est aussi de cet avis, puisque le Rochelais a disputé 375 minutes sur les 400 possibles lors du grand chelem français en début d’année. Il a été titulaire neuf fois lors des dix derniers matchs de l’équipe de France où il était à la disposition de la sélection. Il est aussi indispensable que le demi de mêlée Antoine Dupont ou l’ouvreur Romain Ntamack. En revanche, si les deux Toulousains sont aussi placés en tête de gondole, en raison d’une aura qui dépasse le cercle des passionnés du ballon ovale, Grégory Alldritt est toujours dans leur ombre médiatique.

On aurait pu penser que cette année 2022 serait un tremplin magnifique pour le numéro huit français, auteur de performances exceptionnelles avec les Bleus pendant le Tournoi des 6 Nations avant de remporter la Coupe d’Europe avec son club au terme d’une finale mythique face à la province irlandaise du Leinster. Il a finalement été boudé par World Rugby qui ne l’a pas nommé pour le titre de meilleur joueur du monde. Une mise en lumière qui semblait pourtant tellement méritée. Le Gersois d’origine aura à cœur de montrer tout son talent ce dimanche, quelques heures avant l’attribution de ce titre honorifique, d’autant plus qu’il évoluera non loin de ses terres natales. Il sera aussi certainement revanchard puisqu’il n’avait jamais quitté la pelouse aussi tôt avec les Bleus (52e minute) lors de la victoire épique face aux Springboks le week-end dernier. Grégory Alldritt, l’indispensable, doit frapper un dernier grand coup face au Japon pour conclure une année 2022 exceptionnelle.

Test-match - France Afrique du Sud - Alldritt
Test-match - France Afrique du Sud - Alldritt

On pourrait penser que ça sera plus facile pour lui face à la sélection nippone après avoir bataillé face à la féroce troisième ligne sud-africaine. Rien n’est moins sûr car il va devoir croiser le fer avec Kazuki Himeno, le meilleur joueur de la sélection japonaise, qui lui aussi n’a certainement pas la reconnaissance qu’il mérite au niveau international. Il ne bénéficie pas de la médiatisation inhérente au nation majeure puisque le Japon est actuellement dixième au classement World Rugby. Il a pourtant été un des meilleurs joueurs de la dernière coupe du monde en 2019, décrochant un contrat d’une saison en Super Rugby avec la province néo-zélandaise des Highlanders en 2021 qui aurait bien voulu conserver ce numéro huit, capable d’évoluer aussi en deuxième ligne et à tous les postes de la troisième ligne, mais le sélectionneur du Japon Jamie Jospeh voulait qu’il rentre au pays pour préparer le prochain mondial. Mais, tous les clubs de la planète sont maintenant à l’affût pour récupérer cet incroyable joueur la saison prochaine. Et plusieurs pistes existent en Top 14.