Icon Sport

Les Bleus tels qu’on les avait laissés

Les Bleus tels qu’on les avait laissés

Le 24/10/2020 à 22:46Mis à jour Le 24/10/2020 à 23:22

XV DE FRANCE - En ce samedi d’automne, les Bleus ont remis les pendules à l’heure en rejouant et l’emportant 38-21 (5 essai à 2) contre le Pays de Galles au Stade de France lors d’un test préparatoire au dernier match du Tournoi des 6 Nations 2020 la semaine prochaine. Avec quelques mouvements d’envergure, les Bleus ont retrouvé leur dynamique stoppée en raison de la covid-19. Encourageant.

Les débuts de match manqués de la bande à Galthié et Ibañez ont fait craindre le pire. Coup d’envoi loupé, essai encaissé et indiscipline : les coéquipiers du capitaine Ollivon ont pu faire croire que l’arrêt du rugby mondial et la guéguerre FFR-LNR, pandémie oblige, avaient tout remis en cause dans le projet de jeu du XV de France. Mais les Tricolores ont su faire preuve de caractère et de talents pour reprendre le contrôle de ce match.

Le premier essai (13e) a porté le sceau toulousain avec une percée de Ntamack, un relais de Dupont, une pénalité vite jouée à la main par Fickou (ex Rouge et Noir) et une conclusion en force de Baille !

Les quatre autres essais aussi avaient des airs de jeu toulousain des grandes heures, ce qui pourra réconforter les dirigeants stadistes qui ont payé par une défaite le fait d’avoir laissé huit de leurs hommes briller en Bleu. Mais Vakatawa a semblé aussi dans tous les bons coups ! Servant Thomas à la demi-heure de jeu avant un retour intérieur vers Dupont (30e), la machine offensive des Coqs s’est remise en branle. Le demi-de-mêlée est d’ailleurs venu au soutien du centre du Racing 92 pour y aller de son doublé (35e) et donner un confort à la marque (21-13 et score à la pause) qui ne sera jamais trop remis en cause par les coéquipiers d’Alun-Wyn Jones qui a égalé Richie McCaw au record du nombre de sélections 143).

Bijou d’essai de Thomas

Le Roux aura été omniprésent quand on a connu Alldritt et Bouthier plus inspirés mais le deuxième acte a surtout ressemblé au premier avec des Bleus d’abord en mode diesel. Biggar a aussi manqué deux pénalités et une transformation (8 points) dans ses standards qui ont empêché les siens de revenir au score et sanctionner l’indiscipline bleue. A contrario, Ntamack a réussi un 100% au pied intéressant.

Et puis le capitaine Ollivon (67e) a montré la voie d’un nouvel essai après une percée d’un Dupont intenable. Si Lewis (70e) est venu adoucir l’addition en force, un bijou d’essai de Thomas a parachevé ce succès français où l’ailier funambule a tapé par-dessus pour lui-même pour marquer sur son aile (73e).

Au terme de ce succès, tout le rugby français est tout d’abord heureux d’avoir revu l’équipe représentant le sommet de la pyramide tout simplement rejouer. Il est aussi possible de penser qu’au moins, la guerre ayant opposé FFR à la LNR aura vu un succès bleu récompensant les efforts de tout un chacun. Un moindre mal avant un choc majuscule contre l’Irlande dans une semaine.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés