Icon Sport

Tournée des Bleus en Australie ? "A ce jour, on doit y aller", affirme Laporte

Tournée des Bleus en Australie ? "A ce jour, on doit y aller", affirme Laporte

Le 29/03/2021 à 16:27Mis à jour Le 29/03/2021 à 16:53

Prochain rendez-vous à l'agenda des Bleus, la tournée au pays des Wallabys, avec trois-tests prévus en juillet, est suspendue à l'évolution de la situation sanitaire. Pour l'heure, comme Bernard Laporte l'a expliqué dans Midi Olympique ce lundi, la triple confrontation est maintenue. Reste à voir si cela sera validé. Et dans quelles conditions elle aurait lieu.

Le Tournoi tout juste refermé, les regards se projettent déjà sur la prochaine échéance des Bleus : la tournée en Australie, avec trois tests-matchs programmés les 3, 10 et 17 juillet. Trois mois avant, une question est sur toutes les lèvres, alors que l'accès à l'île-continent est pour l'heure très restreint : Fabien Galthié et ses hommes pourront-ils se rendre sur place étant donnée la situation sanitaire à l'échelle mondiale ? Dans Midi Olympique, ce lundi, Bernard Laporte se montre confiant quant à la tenue de l'événement : "A ce jour, on doit y aller et j’espère que l’on ira", avance le président de la FFR.

Il en va de la progression de la sélection et de l'intérêt du rugby, en général : "Pour le moment, cette équipe de France ne s’est pas confrontée aux nations de l’hémisphère Sud, et on a besoin de le faire avant le Mondial 2023. (...) Ce qui est certain, c’est que, si on le peut, il faut aller en Australie. D’abord parce que cette Fédération a besoin d’organiser des matchs, qu’ils devraient se faire en public:" Si la tournée était maintenue, dans quelles conditions se tiendrait-elle ? "Ce que je sais, c’est que l’Australie compte sur notre venue, il faudra voir au niveau logistique. Ce qui est impossible, c’est que l’ensemble du groupe retenu puisse arriver 14 jours avant le premier test, comme l’indique le protocole de ce pays. Il y a une finale du Top 14, le 26 juin, et le premier test le 3 juillet. Il va falloir que l’on s’organise. Faut-il partir avec un groupe élargi, effectuer un premier départ avec ceux dont les clubs auraient été éliminés des phases finales du championnat ? Ce sera compliqué, et il faudra que l’on discute de tout cela avec les gens de la Ligue.."

Quel plan B en cas d'annulation ?

Ce sera un des premiers sujets de négociation avec le nouveau président de la LNR René Bouscatel. Si l'événement devait être annulé, les dirigeants de la FFR devraient rapidement plancher sur un autre scénario pour remplir la fenêtre internationale : "Il n'y a pas de plan B pour le moment, a commenté Bernard Laporte à l'AFP. On a le temps mais on pourrait faire des matchs amicaux avec des nations du Nord, tout en sachant que certaines seraient diminuées puisque leurs meilleurs joueurs seraient avec les Lions britanniques et irlandais." Les Anglais, qui devaient se rendre en Amérique du Nord, devraient décider de rapatrier leurs tests-matchs sur leur sol. Les Gallois, eux aussi, s'interrogent sur leur séjour en Argentine. Pour l'heure, le XV de France croise les doigts et espère pouvoir se rendre en Australie.

Contenus sponsorisés