Icon Sport

Neuf changements pour les Bleus contre l’Italie, Iturria en deuxième ligne

Neuf changements pour les Bleus contre l’Italie, Iturria en deuxième ligne

Le 27/08/2019 à 16:05Mis à jour Le 27/08/2019 à 16:38

TEST MATCH - Comme la semaine dernière avant d'aller en Écosse, l'encadrement du XV de France a choisi d'anticiper l'annonce de sa composition d'équipe pour défier l'Italie, vendredi soir (21h10) au Stade de France pour la dernière rencontre de préparation.

C'est une surprise qui n'en est plus vraiment une : comme pendant le Tournoi ou la semaine dernière, avant d'aller en Écosse, le staff du XV de France a choisi d'avancer l'annonce de sa composition d'équipe, initialement prévue mercredi matin.

Des surprises, en revanche, cette composition en comporte. A commencer par les absences des deux réservistes Vincent Rattez et Anthony Belleau, qui ne seront donc jamais apparus sur aucune feuille de match des Bleus cet été. Samedi dernier en Écosse, Jacques Brunel avait pourtant affirmé le contraire : "Il en reste deux qui n'ont pas joué (Vincent Rattez et Anthony Belleau, N.D.L.R.), en plus de Virimi Vakatawa qui vient d'arriver. Si c'est votre question, alors oui, ils seront sur la feuille de match face à l'Italie." Des paroles qui n'auront pas connu de suite, dans les faits. Pour ces deux-là, le message est clair : la Coupe du monde au Japon se jouera sans eux.

Du côté des présents, on notera neuf changements par rapport au XV de départ de Murrayfield, en plus de deux replacements : Camille Chat, Romain Taofifenua, Wenceslas Lauret (retour de blessure), Yacouba Camara, Louis Picamoles, Romain Ntamack, Wesley Fofana (retour de blessure), Yoann Huget (retour de blessure) et Maxime Médard qui débuteront tous la rencontre ; déjà présents en Écosse au coup d'envoi, Arthur Iturria et Gaël Fickou changent quant à eux de poste. De troisième à deuxième ligne pour le Clermontois, de centre à ailier pour le Parisien.

Iturria, l'option en deuxième ligne

Si Brunel et son staff ouvrent ainsi la concurrence sur ce dernier match, remettant dans le bain des joueurs peu aperçus jusqu'ici, c'est certainement dans ces replacements qu'il faut lire le plus d'enseignements. Iturria en deuxième ligne, tout d'abord. Une option plus vue en Bleu depuis 18 mois. Une possibilité évoquée sérieusement en interne depuis plusieurs jours, comme révélé ce lundi dans Midi Olympique : si Romain Taofifenua ne donne pas satisfaction, Iturria pourrait faire jouer cette polyvalence. Une option qui présente également l'intérêt de faire de la place dans le groupe, en 3e ligne, à François Cros, très en vue à Nice.

Autre changement de poste, celui de Gaël Fickou qui passe à l'aile. Là aussi, l'intérêt est double. Aligner en même temps, sur le terrain, Wesley Fofana, Sofiane Guitoune et donc Gaël Fickou. Mais aussi renforcer la concurrence en bout de ligne des Bleus.

A l'aile, Penaud a séduit et s'est adjugé une place de titulaire, au Japon pour le match d'ouverture face à l'Argentine. De l'autre côté, les performances de Raka sont encore trop insuffisantes pour en faire un titulaire. A ce poste, Yoann Huget aura sa chance face à l'Italie. Pour l'accompagner, les Bleus disposeront également de Virimi Vakatawa (sur le banc). Mais la concurrence à ce poste sera donc renforcée par un nouvel élément : Gaël Fickou.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0