Icon Sport

Un finish irrespirable mais pas de vainqueur

Un finish irrespirable mais pas de vainqueur
Par Rugbyrama

Le 11/10/2020 à 06:57Mis à jour Le 11/10/2020 à 08:09

TEST MATCH - Au terme d'un finish incroyable, les All Blacks et les Wallabies se sont quittés sur un score de parité (16-16) au Sky Stadium de Wellington. Pour leur retour sur la scène internationale, les deux équipes ont offert du spectacle, malgré les conditions climatiques, notamment au-delà du temps réglementaire. Deux essais ont été marqués de chaque côté.

Que de suspens au Sky Stadium de Welllington. Sous une pluie battante, Néo-zélandais et Australiens se sont quittés sur un match nul (16-16). Une rencontre que les All Blacks ont longtemps dominée avant de voir revenir des Wallabies qui n'ont rien lâché. Ce sont d'ailleurs les hommes du nouveau sélectionneur Dave Rennie qui sont le mieux entrés dans le match avec des intentions de jeu claires.

Mais les All Blacks, comme à leur habitude, renversaient la situation et Jordie Barrett marquait déjà le premier essai au bout de neuf minutes de jeu sur un superbe mouvement. Un essai non transformé par ce dernier, buteur en l'absence de Beauden Barrett, son frère, blessé.

Mais la première période fut brouillone, le vent soufflant fort n'a pas aidé non plus les acteurs du match notamment sur les coups de pied par dessus difficiles à anticiper ou même à doser. Jordie Barrett puis James O'Connor passaient une pénalité chacun pour un score de 8-3 (31e) qui sera le score à la pause.

Les joueurs de Ian Foster, premier match en tant que sélectionneur pour lui aussi, auraient pu aggraver la marque grâce à un magnifique essai en contre mais Rieko Ioane, emporté par la joie de marquer, commis un en avant dans l'en-but. Un fait lourd de conséquences au vu de la suite de la rencontre.

Daugunu, première réussie

La deuxième période commençait de la même manière que la première. À la suite d'un belle combinaison en touche, George Bridge pouvait franchir et donner à Aaron Smith pour marquer le deuxième essai black malgré le retour adverse. Barrett, peu en réussite (3 sur 6) manquait de nouveau la transformation.

Menés de 10 points, les Australiens ont réagi, et de quelle manière. C'est d'abord Koroibete, au terme d'une action en première main suite à une touche qui pouvait aplatir (53e). Dix minutes plus tard, c'est l'autre ailier australien, Filipo Daugunu, qui pour sa première sélection, marquait l'essai de l'égalisation sur une merveille de passe de Nic White (64e).

L'ailier des Reds a brillé durant toute la rencontre. Efficace en attaque avec trois défenseurs battus mais surtout 150 mètres parcourus balle en main, l'ailier de 25 ans n'a pas démérité en défense avec neuf placages et une pénalité obtenue sur un bon contest. Une performance dont doit certainement se satisfaire Dave Rennie, qui a insufflé un vent de fraîcheur dans le jeu australien.

Huit minutes de temps additionnel et des turnovers à la pelle

Revenus à égalité, les Wallabies ont continué a déployer leur jeu face à des All Blacks de plus en plus indisciplinés. Après une pénalité manquée par Barrett, O'Connor permettait, lui, aux visteurs de passer devant 13-16 (74e). L'exploit était en marche mais c'était sans compter sur la tenacité adverse. Barrett, à 22 mètres face aux perches, remettait les deux équipes à égalité (79e).

Dès lors, le match a viré vers un véritable scénario hitchcockien. C'est d'abord les Wallabies qui ont eu la pénalité de la gagne à près de 56 mètres des perches. Une pénalité parfaitement tapée par Reece Hodge... sur le poteau. Les Blacks obtenaient ensuite une pénalité. Mais pour perdre le ballon sur la touche, le jeu continuait avec un nouveau turnover pour les Blacks. De nouveau pénalisés (14 pénalités au total), les Australiens se sont retrouvés acculés proche de leur en-but.

Mais une défense de fer, symbolisée par le capitaine Michael Hooper (12 placages), qui disputait son centième match sous le maillot des Wallabies, permettait à l'Australie de reprendre le contrôle du ballon avant de le reperdre, puis de le regagner. Le turnover de trop pour O'Connor, qui envoya le ballon en touche sous les sifflets du Sky Stadium.

Un finish hallucinant dont on se souviendra un long moment. Les deux équipes se retrouveront dimanche prochain, même heure (5h), à l'Eden Park pour le deuxième match d'une Bledisloe Cup qui promet déjà beaucoup.

Par Kenny Ramoussin

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés