Icon Sport

La France est encore en chantier

La France est encore en chantier

Le 24/08/2019 à 15:48Mis à jour Le 24/08/2019 à 17:14

TEST MATCH - Ce samedi au stade de Murrayfield à Edimbourg, l’Ecosse a remporté le deuxième match amical face à la France (17-14) en préparation à la Coupe du monde. Quatre essais ont été inscrits (dont un doublé de Penaud) mais les maladresses ont surtout été très nombreuses de part et d’autre, quand les Bleus ont été moins séduisants que la semaine passée.

Une première mi-temps très brouillonne où les deux équipes ont marqué leurs essais suite à des turnovers. Le deuxième acte n’a pas été plus propre, ajoutant aussi au manque de rythme des soucis de mêlée, notamment avec la nouvelle règle, mais aussi des pertes de balles en touche, malgré quelques combinaisons originales chez les Bleus.

Surtout, les maladresses et les pertes de balles au sol se sont succédées. Alors que le match à Nice avait été source d’espoirs, les Tricolores ont retrouvé leur rugby d’avant, plutôt pauvre quant au contenu. Seule la défense peut-être a été intéressante.

A défaut d’actions offensives d’envergure ou bien construites, les Bleus ont résisté à la pression et ont fait preuve de réalisme. Ils ont ainsi marqué dès la première minute par Penaud. Mais plus globalement, l’attaque a été décevante, notamment en raison du peu de soutiens offensifs, comparativement au premier match.

Les Bleus n’ont pas su surfer sur Nice

Bonne nouvelle en revanche, Damian Penaud est toujours en forme. Auteur d’un doublé d’essais, il a été l’un des rares Hexagonaux à mettre de l’électricité dans l’air avec ses inspirations et ses cannes.

Au centre, Sofiane Guitoune a été plutôt aussi incisif, comme avec son club, mais il a disposé de peu de ballons. On a aussi pu noter une belle entrée de Camille Chat en défense et au sol, quand Ramos a résisté à la pression. En revanche, Raka a davantage été en difficulté que ce soit sur le jeu de pression que lui a imposé Russell au pied, avec certaines maladresses ou même sur de l’indiscipline. On surveillera aussi la blessure de Lopez, sortie en cours de match. Finalement, les absents ont plutôt marqué des points quand la préparation reste ce chantier ouvert et urgent.

Si les Écossais ne se sont pas davantage rassurés, ils ont au moins eu le mérite de revenir dans ce match mal engagé pour finalement l’emporter. Pour les Bleus, place maintenant à l’Italie lors du troisième match de préparation pour une équipe de France qui n’a pas su surfer sur les bonnes impressions du match de Nice.

Plus d'infos à suivre ...

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0