• Test match - Wayne Barnes
    Test match - Wayne Barnes

Les supporters sud-africains modifient la page Wikipedia de Barnes, élu "homme du match"

Par Rugbyrama
Le | Mis à jour

Les supporters sud-africains n'ont pas tardé à faire savoir leur courroux. Dans une rencontre particulièrement engagée et indécise jusqu'à son terme, de nombreux faits d'arbitrage sont à relever. Deux cartons rouges (Antoine Dupont et Pieter-Steph du Toit), beaucoup de pénalités accordées (24) et plusieurs décisions indécises, dont la majorité ont effectivement tourné à l'avantage des Bleus.

"Il s’est attiré les foudres des Sud-africains après avoir ouvertement confessé qu’il n’aimait pas les Springboks. Il est également le premier arbitre de l’histoire à avoir été élu homme du match, après la victoire de la France face à l’Afrique du sud le 12 novembre 2022." C’est en ces termes que la page Wikipedia de l’arbitre du match Wayne Barnes a été modifiée, quelques minutes seulement après le coup de sifflet final. Une boutade, bien sûr, qui traduit toutefois la tension qui a habité ce match dès sa première minute.

Dans un match complètement dingue de combat, la France l'emporte face aux champions du monde en titre ! ?????? #FRAAFS #XVdeFrance

Le film du match > https://t.co/H1M8KauJRM pic.twitter.com/DIDuGNJFQs

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) November 12, 2022

Un engagement maximal qui a d’ailleurs débouché sur deux cartons rouge : au meilleur joueur du monde 2019 Pieter-Steph du Toit, pour un déblayage tête contre tête sur Jonathan Danty (12e) ; puis sur le meilleur joueur du monde 2021 Antoine Dupont, pour une charge en l’air sur Cheslin Kolbe, lequel retombé sur la tête (48e).

L’essai de Falatea litigieux, le plaquage sur Macalou mal jugé

La plus commentée d’entre elles fut certainement l’essai de la gagne pour les Français (73e), accordé à Sipili Falatea entré à l’heure de jeu (59e minute). Sur l’action, le pilier bordelais relève une dernière fois le ballon proche de la ligne d’en-but adverse pour marquer en force. Sur le coup, il semble effectivement marquer après une reprise d’appuis, donc en plusieurs temps.

Wayne Barnes accordait d’abord l’essai sans attendre, puis faisait dans un deuxième temps appel à la vidéo. Thomas Ramos, qui avait déjà placé son ballon pour taper la transformation, dû attendre deux bonnes minutes pour s’exécuter, le temps que les images soient vérifiées par l’arbitre vidéo. Ce qu’il fit finalement, l’essai étant validé.

Litigieux ? Certainement. Tout autant que la pénalité contre Sekou Macalou pour s’être relevé ballon en mains malgré un plaquage complété. Au ralenti, Macalou n’était en réalité pas tenu. Wayne Barnes a maintenu sa décision. Et les Sud-africains ont récupéré trois points dans l’affaire...