Icon Sport

Test Match - Morgan Parra (France) : "J'ai des leaders à mes côtés"

Parra : "J'ai des leaders à mes côtés"

Le 22/06/2018 à 17:30Mis à jour Le 22/06/2018 à 17:34

Le demi de mêlée de Clermont, Morgan Parra , sera pour la première capitaine du XV de France ce samedi à Dunedin (9h35, heure française). Après un dernier entraînement au Forsyth Barr stadium, il a évoqué son nouveau rôle.

Rugbyrama : Comment vivez-vous ce premier capitaine ?

Morgan Parra : C'est un honneur, mais le capitaine de l'équipe de France c'est Guilhem. Il est épaulé par d'autres comme Mathieu Bastareaud avant et moi maintenant. Ça ne change rien à mon état d'esprit à la façon d'attaquer ce match.

Est-ce une surprise ?

Bien sur. Je ne vais pas dire que je m'attendais à être capitaine. Maintenant, on me l'a proposé et j'ai accepté avec plaisir. Mais, un capitaine seul ce n'est pas possible. Il a besoin d'avoir des gens autour, d'être entouré. Aujourd'hui, j'ai la chance d'être capitaine mais j'ai des leaders à mes côtés comme Yoann Maestri, Wesley fofana et même des jeunes. C'est important.

Quelles sont les différences avec le fait d'être capitaine en club ?

M.P. : C'est un peu différent car je ne connaissais pas le groupe en arrivant. Je l'ai découvert sur les premières semaines et j'ai appris à connaître de nouveaux joueurs. Il est certain que je connais moins le groupe qu'un club, mais ça ne change rien. On sait tous pourquoi on est là. On est là pour jouer, pour gagner, pour prendre du plaisir ensemble tout simplement. Pour ma part, je ne vais pas changer ma façon d'être.

Test Match - Morgan Parra (France) contre la Nouvelle-Zélande

Test Match - Morgan Parra (France) contre la Nouvelle-ZélandeIcon Sport

Le deuxième test vous a-t-il convaincu que les Bleus pouvaient s'imposer demain ?

M.P. : On va essayer de rivaliser. Nous avons eu un premier match difficile, un deuxième où c'était un peu mieux mais nous étions à quatorze. On veut essayer d'être le plus près des All Blacks. On va essayer de les embêter en jouant notre rugby. Surtout de nous faire plaisir, de s'envoyer pendant 80 minutes et on fera les comptes à la fin. Les semaines s'enchaînent. A peine, tu repars à l'entraînement que tu es déjà à l'autre test match. Ça sera le dernier avant de partir en vacances. A nous de faire le nécessaire pour prendre du plaisir pendant quatre-vingt minutes et surtout démarrer le match le mieux possible car les Blacks ont été dans la difficulté la semaine dernière, on sait que les vingt premières minutes seront très importantes. On s'appuie sur certaines choses, on a vu que lorsque nous arrivons à tenir le ballon, on pouvait les mettre à la faute et en difficulté. C'est important mais il faut trouver le bon tempo et ne pas surjouer. Face à une telle équipe, on peut être puni en surjouant, car elle très forte pour changer de rythme et pour contre attaquer sur nos pertes de balles.

Test Match - Kevin Gourdon (France) contre la Nouvelle-Zélande

Test Match - Kevin Gourdon (France) contre la Nouvelle-ZélandeIcon Sport

Que vous inspire cette équipe des All Blacks avec de nombreux changements ?

M.P. : Ca reste les Blacks quand même. Ils peuvent changer un, deux ou même plus de joueurs, ça reste une belle équipe, et même la meilleur du monde. On va essayer de se focaliser sur nous, essayer de bien entamer la rencontre en étant présents en défense mais aussi sur nos ballons pour espérer rivaliser et pourquoi pas plus.

Jacques Brunel a parlé de resserrer le groupe après ce dernier match, est-ce une pression supplémentaire pour les joueurs ?

M.P. : Je pense que tout le monde est concentré sur le moment présent. Je ne crois pas que les mecs pensent à plus loin. Après, il y aura des vacances puis le retour en club. A nous ensuite de refaire des bonnes prestations, d'être bons en club pour avoir la chance de revivre des moments comme ça.

Contenus sponsorisés
0
0