Icon Sport

Test Match - Semi Radradra, cauchemar des Bleus

Radradra, cauchemar des Bleus

Le 24/11/2018 à 23:11Mis à jour Le 24/11/2018 à 23:13

TEST MATCH - Le trois-quarts centre fidjien a martyrisé la défense, déchirant facilement le premier rideau tricolore. Une prestation récompensée par un essai personnel.

Tous les Français connaissent Semi Radradra. Arrivé dans l'hexagone la saison dernière, il avait été le facteur X de Toulon, se baladant sur toutes les pelouses du Top 14. Depuis son arrivée à l'Union Bordeaux-Bègles l'été dernier, le trois-quarts centre fidjien avait été moins décisif, un peu plus discret, avant de se blesser aux côtes. Que tout le monde se rassure, le Fidjien est de nouveau en très grande forme. Mais seuls les supporters de l'UBB pouvaient s'en féliciter ce samedi au Stade de France. Lancé à toute vitesse dans la défense française à la 20e minute, sa vitesse et sa puissance ont fait des dégâts considérables, renversant Camille Lopez avec une facilité déconcertante, puis en envoyant valser Sébastien Vahaamahina et Baptiste Serin pour marquer au pied des poteaux. Dix minutes plus tard, il était à nouveau décisif sur l'essai de son ancien partenaire Josua Tuisova, au terme d'un superbe mouvement en première main qui surprenait la défense française.

A chaque prise de ballon du joueur bordelais, le Stade de France a retenu son souffle, sentant un vent de panique chez les tricolores. Il était à nouveau à l'origine du premier essai refusé aux Fidji à la 37e minute de jeu. Après un long arbitrage video, il était finalement signalé en position de hors-jeu. Au retour des vestiaires, Semi Radradra continuait de martyriser la défense française, déchirant une nouvelle fois le premier rideau (54e) pour entrer dans les vingt-deux mètres tricolores. Cette action permettait aux siens d'obtenir une pénalité et ainsi reprendre le score. Un avantage que les Fidjiens parvenaient à conserver jusqu'au coup de sifflet final, l’augmentant même grâce à deux pénalités de Volavola. Mais Semi Radradra a été un poison pour les Français. Un véritable cauchemar.

Contenus sponsorisés
0
0