Icon Sport

Test Match - Les Bleus s'inclinent face aux Blacks à Wellington

Les Bleus n'ont pas à rougir

Le 16/06/2018 à 13:54

En infériorité numérique dès la 10e minute de jeu, après le carton rouge de Benjamin Fall, le XV de France s'est incliné 26-13 face à la Nouvelle-Zélande. Les Bleus ont montré du cœur et des intentions avec un essai en fin de match par l'intermédiaire de Gomes Sa. Prochain rendez-vous samedi prochain à Dunedin.

Les All Blacks ont remporté leur deuxième test de l’été face aux Bleus mais sans la grosse marge de la semaine dernière à Auckland (26-13). Réduite à 14 très tôt dans la partie suite à un carton rouge contre Benjamin Fall (12e), les tricolores n’ont évidemment pu éviter la défaite mais ont limité la casse et montré bien plus de contenu et de solidarité. Des efforts récompensés en toute fin de seconde période par un essai de Cedate Gomes Sa (80e+1) qui leur donnera sûrement du baume au cœur pour la suite. Ils s’inclinent quatre essais à un mais sans le sentiment de honte qui accompagne trop souvent les Nouvelle-Zélande - France. Dans le contexte actuel, c’est déjà beaucoup !

Benjamin Fall - France

Benjamin Fall - FranceIcon Sport

Rouge, pas rouge, le débat a animé les réseaux sociaux toute la matinée concernant la décision de M. Gardner d’exclure Benjamin Fall après un duel aérien avec Beauden Barrett (12e). Jacques Brunel lui-même a tranché, à la mi-temps au micro de Canal+ : "La faute y est et le joueur retombe sur la tête". Fin du débat, donc. Des chances de miracle françaises, aussi. Pourtant, alors que la côte pour une nouvelle raclée, surtout après les deux essais rapides de Moody (13e) et B. Smith (20e), était minime, les Bleus ont surpris. En premier lieu les All Blacks, qui s’attendaient sûrement à leur petite promenade habituelle. La déculottée inévitable s’est transformée en défaite honorable pour le XV de France.

Bourgarit privé d’un essai

Un premier frisson avait déjà parcouru le Westpac Stadium de Wellington quand Geoffrey Doumayrou, parfaitement servi par Kélian Galletier, a eu le mauvais goût de perdre la maîtrise du ballon juste avant de franchir la ligne d’en-but (6e). Une premier indice d’une partie qui ne sera jamais facile pour les Kiwis. Menés 21-6 à la pause après un troisième essai de J.Barrett (40e), les Bleus se sont resserrés en seconde période. Malgré leur infériorité numérique et la fatigue, ils ont réussi à priver les All Blacks du ballon (65% de possession française dans le deuxième acte) et à les empêcher de s’envoler au score.

Geoffrey Doumayrou - France

Geoffrey Doumayrou - FranceIcon Sport

Ils auraient même pu réduire l’écart plus tôt dans la partie grâce à Pierre Bourgarit, entré à l’heure de jeu et très près de son premier essai en bleu pour sa première sélection. M.Gardner et son assistant vidéo lui ont refusé ce plaisir, estimant de façon très sévère qu’il avait marqué en deux temps (70e). Dommage pour le Rochelais, qui relancera bien malgré lui le débat sur la bienveillance des arbitres envers la Nouvelle-Zélande. Il était en revanche impossible d’annuler l’essai de Cedate Gomes Sa (80e), ô combien mérité pour les Bleus au vu de leur débauche d’énergie et de l’application qu’ils ont mis à ne pas couler.

Cedate Gomes Sa - France

Cedate Gomes Sa - FranceIcon Sport

Des Français qui ont perdu pour la treizième fois d’affilée contre les All Blacks mais qui ont au moins pu les regarder dans les yeux après le Haka. Et qui se demanderont peut-être quel aurait été leur destin à 15 contre 15. Ils ne répondront jamais à cette question, mais auront le loisir d’en poser d’autres aux Neo-Zélandais la semaine prochaine à Dunedin.

Contenus sponsorisés
0
0