• Test match - Pierre Popelin (Barbarians) contre les Fidji
    Test match - Pierre Popelin (Barbarians) contre les Fidji

Les Babaas s’inclinent avec les honneurs face aux Fidji

Le

TEST MATCH - Dans une rencontre dominée par les Fidji, les Babaas ont livré un beau combat, offrant de jolies séquences de jeu aux 18000 spectateurs du stade Pierre-Mauroy de Lille, mais se sont logiquement inclinés (14-46). Une rencontre au cours de laquelle le troisième ligne centre Alexandre Roumat a su se montrer à son avantage.

Le match

Dans une rencontre décousue où les deux équipes avaient pris le parti de se priver au maximum du jeu au pied, il n’y a pas eu beaucoup de suspense. D’emblée, les Flying Fidji ont inscrit un premier essai par le trois-quart-centre du RC Toulon Waiséa (11e). Dans le sillage d’Alexandre Roumat, les joueurs du duo Labit-Charrier, entraîneurs pour l’occasion, les Babaas ont vite réagi. Un essai tout en puissance du troisième ligne centre toulousain (20e). La suite de la première période ? Quelques chouettes mouvements des Barbarians français impulsés par le demi d’ouverture Léo Barré. Mais aussi ce ballon porté à quinze joueurs près de la ligne d’essai fidjienne. Sans conséquence. Et pour cause. Emmenés par leurs deux ailiers supersoniques Wainiqolo et Habosi, futur joueur du Racing 92, les hommes de Vern Cotter ont très vite trouvé des solutions dans la défense adverse. Trois essais de plus avant la pause pour un scénario quasiment cousu de fil blanc.

?? Full Time score in France.#duavataveilomanirakavi pic.twitter.com/ryzvNSu53K

— Fiji Rugby Union (@fijirugby) November 19, 2022

Au retour des vestiaires, les Babaas sont revenus déterminés à ne pas galvauder cette rencontre. Après un pilonnage en règle, les avants babaas ont réduit le score. Mais en suivant, les Iliens ont remis la main sur ballon, privant leur adversaire de toute opportunité. Wainiqolo (encore lui) et le Bayonnais Maqala ont marqué deux nouveaux essais (54e et 66e), alourdissant grandement le score (14-41). Evidemment, le carton jaune de Pierre Popelin pour une percussion (non volontaire) sur un joueur sans ballon n’a pas arrangé les affaires des Babaas. Habosi en a profité lui aussi pour doubler la mise en toute fin de partie. Mais les Babaas sont tombés avec les honneurs

L’homme du match

Dans une équipe très jeune, Alexandre Roumat faisait presque office de papa. Et force de souligner combien il a assumé ce rôle durant cette rencontre contre les Fidji. D’abord, c’est lui qui a inscrit le premier essai de son équipe (20e). Ensuite, il s’est montré omniprésent en attaque. Souvent le premier au soutien, parfois en agrémentant les offensives de quelques jolis "offload". Sa gestuelle et son sens du placement se sont révélés précieux. A son débit, il a commis un avant à la réception du coup d’envoi de la seconde période qui aurait pu coûter cher à son équipe. Mais a été utilisé à bon escient dans l’alignement babaas. Du côté fidjien, les deux ailiers Habosi et Wai

Le chiffre : 1

Une seule pénalité tentée dans cette rencontre. Elle a été l’œuvre du demi d’ouverture fidjien Ben Volavola. Alors que les Babaas débutaient la seconde période très fort, les joueurs de Vern Cotter ont préféré s’assurer trois points pour garder un peu de marge au tableau d’affichage (14-29, 52e).