Icon Sport

Test Match - L’Angleterre sauve l’honneur et s’offre un sacré bol d’air

L’Angleterre sauve l’honneur et s’offre un sacré bol d’air

Le 24/06/2018 à 10:28

Sous haute pression avant ce troisième et dernier test-match en Afrique du Sud, l’Angleterre s’est finalement imposée 25-10, ce samedi, au Cap. Le XV de la Rose met ainsi fin à une série de cinq défaites consécutives. Au plus grand soulagement du sélectionneur Eddie Jones, qui sauve sans doute son fauteuil.

Quatre mois que l'Angleterre n'avait plus connu le goût de la victoire ! C’est dire le soulagement qui a accompagné les coéquipiers de Maro Itoje au coup de sifflet final de cet ultime duel entre l’Angleterre et l’Afrique-du-Sud. Un duel pour du beurre symboliquement parlant, les Springboks étant assurés de remporter cette série estivale, chez eux, après leurs deux précédentes victoires. Mais n’allez pas dire à Eddie Jones qu’il n’y avait rien à jouer. Bien au contraire. Le sélectionneur anglais, embourbé dans cette spirale négative et remis en cause outre-manche, s’évite une profonde crise de foie avec ce précieux succès acquis principalement grâce à la botte du capitaine Farrell.

Les quinze pénalités concédées par les Springboks, tout au long de la partie, ont grandement facilité la tâche d’un XV de la Rose qui n’a réellement trouvé qu’une fois la faille dans la défense adverse. A la 72e minute. Sur un caviar au pied de Cipriani pour son ailier, May. Fantomatique jusqu’ici, l’ouvreur des Wasps, titularisé pour la première fois depuis 10 ans sous le maillot anglais, a mis définitivement son équipe à l’abri sur cette inspiration. Le seul essai britannique du match a répondu à celui inscrit, dès le retour des vestiaires, par Kriel (46e). Là aussi, après une passe au pied parfaite.

L'Angleterre bien aidée

Owen Farrell, 20 points au compteur, n'a manqué qu'un drop

Owen Farrell, 20 points au compteur, n'a manqué qu'un dropIcon Sport

La différence s’est donc faite au sol. Sur une pelouse détrempée par la pluie qui n’a cessé de s’abattre, en début et milieu de journée sur le Newlands Stadium. Après une première mi-temps fermée, l’Angleterre, sans forcément s'adjuger la guerre des rucks, a fait le break autour de l’heure de jeu. Gelant, titularisé à l’arrière à la place de Le Roux côté sud-africain, a notamment offert une pénalité cadeau à Farrell, juste après l’essai des siens (49e). Le début d’une succession de fautes, parfois stupides, qui ont ruiné les espoirs des Vert et Jaune pourtant bien en place en défense.

Même si l’Afrique du Sud passe à côté d’un triplé retentissant, cette tournée estivale est plus qu’une réussite pour Rassie Erasmus et ses hommes. Le renouveau Sud’Af, à moins d’un an et demi de la Coupe du Monde, rebat clairement les cartes. Ces Springboks peuvent entretenir des ambitions légitimes. Ils sont en tout cas beaucoup plus sereins désormais que leurs homologues anglais. Quand bien même ce succès devrait estomper les critiques qui secouent l’équipe d’Angleterre, Eddie Jones n’a, pour l’instant, gagné qu’un sursis à la tête du XV de la Rose.

Contenus sponsorisés
0
0