Icon Sport

Test Match - L'antisèche : les Bleus peuvent souffler, ils ont enfin tenu une victoire

L'antisèche : les Bleus peuvent souffler, ils ont enfin tenu une victoire

Le 17/11/2018 à 23:26Mis à jour Le 18/11/2018 à 08:36

TEST MATCH - Les Bleus sont venus à bout des Argentins (28-13) et mettent ainsi un terme à une série de cinq défaites consécutives. Les Français peuvent enfin respirer et aborder le match face aux Fidji avec un peu de confiance.

Le match : 20 minutes de doute, pour soixante minutes de sourires

Que cette victoire fait du bien ! Après cinq matchs sans victoire, le XV de France retrouve le goût de la victoire face à l'Argentine (28-13). Pourtant, les hommes de Jacques Brunel ne pouvaient pas commencer plus mal. Un ballon perdu dans un ruck, et les Bleus voient Moyano filer dans l'en-but français. Les Argentins étaient bien à l'heure, pas les Français pourtant arrivés de bonne heure au stade en raison de la manifestation des gilets jaunes. Brouillons, les Français, ont tout de même réagi par une pénalité de Serin (8e) après une mêlée conquérante (3 pénalités sifflées contre les Argentins dans ce secteur de jeu, toutes en première mi-temps), tout de suite effacée par une réussite de Nicolas Sanchez (10e).

Et puis, les Bleus ont acceléré, notamment à la 25e minute quand Huget transperça le rideau défensif argentin magnifiquement servi par Camille Lopez dans le dos de Bastareaud après une touche. L'ailier Toulousain n'a plus qu'à servir Benjamin Fall qui décale Teddy Thomas. Un essai en première main comme on en a plus vu depuis quelque temps. Une nouvelle pénalité de Serin (33e) et les Bleus passent devant avant la pause (11-10).

Test Match - Teddy Thomas marque le premier essai français contre l'Argentine

Test Match - Teddy Thomas marque le premier essai français contre l'ArgentineIcon Sport

Le deuxième acte commencera comme le premier avec des points argentins de Nicolas Sanchez. Les derniers pour les Pumas. La fin de match sera à sens unique avec deux nouveaux essais français dont un splendide de Teddy Thomas (50e), magnifiquement servi par Gaël Fickou, et un dernier de renard de Guilhem Guirado (71e). Une victoire tout en maîtrise...

Les hommes : la révolte des leaders, l'éclair Fickou

Sonnés d'entrée de jeu, les Bleus ont bien su réagir. Dans le sillage du trio Guirado-Picamoles-Bastareaud, toujours dans l'avancée, le XV de France a pris l'ascendant sur des Argentins qui ont subi les impacts des leaders français. Une dynamique qui a permis notamment aux arrières de s'illustrer. Un homme a particulièrement bien exploité les espaces créés : Gaël Fickou. Le néo-Parisien, pour son retour dans le XV de départ, s'est montré particulièrement remuant. Sur la lancée de son très bon début de saison avec le Stade français, Fickou a amené ses appuis et toute sa vitesse au centre du terrain, offrant notamment un essai à Teddy Thomas après un magnifique exploit personnel.

Le fait du match : cette fois, les Bleus n'ont pas craqué

L'équipe de France était attendue au tournant, notamment dans sa capacité à tenir un match et une victoire. Trop souvent ces derniers temps, les coéquipiers de Guilhem Guirado craquait dans les vingt dernières minutes. À Lille, ce ne fut pas le cas. Mieux encore, les Bleus n'ont encaissé que trois petits points en deuxième mi-temps (une pénalité de Sanchez à 46e) et ont creusé l'écart grâce à deux essais de Thomas et Guirado, infligeant un 16-3 aux Argentins dans le second acte.

Le tweet :

La décla :

Guilhem Guirado, talonneur et capitaine du XV de France au micro de France 2 :

" J'ai aimé l'état d'esprit des joueurs. De la 15e à la 35e minute, on les a fait quasiment exploser. On a joué dans tous les sens, et on a senti que les Argentins étaient fatigués et pas bien physiquement. On est bien revenu au score avant de passer devant. On a tout lâché sur la seconde mi-temps donc je suis content"

La stat : 29 % de plaquages manqués par les Argentins

Comme la semaine dernière en Irlande, les coéquipiers de Pablo Matera ont encaissé trois essais. La faute notamment à de trop nombreux plaquages manqués. Les Argentins ont manqué 25 plaquages sur les 85 tentés, affichant seulement 71 % de réussite ! Rédhibitoire au niveau international...

La question : À moins d'un an du Mondial, les Bleus ont-ils pris un ascendant psychologique sur les Argentins ?

Le prochain France – Argentine ? Le premier match des deux équipes lors de la Coupe du monde au Japon. Une rencontre qui trotte déjà dans beaucoup de têtes. À tel point que Nicolas Sanchez, l'ouvreur argentin et futur Parisien déclarait cette semaine : "Tous les matchs entre la France et nous sont des matches au mental. Et la tête, c'est important. L'équipe qui gagne ce week-end aura de fortes chances de gagner à la Coupe du monde." Alors les Bleus ont-ils déjà pris un avantage psychologique sur les Argentins ?

Sondage
6020 vote(s)
Oui
Non
Contenus sponsorisés
0
0