Icon Sport

Test Match - L'antisèche : les Bleues entrent dans l'histoire !

L'antisèche : les Bleues entrent dans l'histoire !

Le 17/11/2018 à 20:00Mis à jour Le 18/11/2018 à 09:36

TEST MATCH - Pour la première fois de leur histoire, les Françaises ont battu la Nouvelle-Zélande (30-27) après une rencontre magnifique, davantage maîtrisée par les Bleues que ne l'indique le score. Le match restera dans les mémoires.

Quel match des Bleues ! La France a enfin battu les Black Ferns sur cette pelouse de Grenoble qui lui réussit tant. Un score serré mais un succès mérité, dans la mesure où les Françaises ont toujours mené au score. Elles ont même mené 19 à 7 avant de voir leurs adversaires revenir en seconde période. Mais le spectacle fut magnifique : quatre essais à trois, fruit d'un jeu hyper-dynamique qui privilégie le jeu dans les intervalles. Les leçons de la semaine passée (0-14, mais sous la pluie) ont été retenues, comme l'a dit Safi N'Diaye après le match.

Le fait du match

La terrible domination des avants françaises, aussi fortes en mêlée que dynamiques quand le jeu s'est emballé. Le premier essai sur une pénaltouche en fait foi. Leur domination en mêlée également, où elles ont ouvert en deux le pack néo-zélandais.

L'essai du match

Celui de Romane Ménager, le troisième, marqué à la 28e minute de jeu et après une énorme course de plus de cinquante mètres en solo. La troisième ligne a d'abord jonglé pour se saisir du ballon transmis par Lenaïg Corson dans l'intervalle. Elle a ensuite accéléré, déposé deux défenseurs et, ballon main gauche le long de la ligne de touche, s'est ouvert le bras droit pour placer un dernier raffut décisif qui lui permit de filer à l'essai. Du grand art !

La joueuse du match

Lenaïg Corson a été extraordinaire, dans tous les aspects du jeu. Forte dans le combat, sa grande taille ne l'empêche pas d'être étonnement active sur les extérieurs. La deuxième ligne du Stade Français a ainsi crée de nombreux décalages au cœur du terrain ou en bout de ligne. Sa vitesse lui permettait de rivaliser avec des trois-quarts. Son habileté également. Après contact, ses passes ont toujours permis aux siennes de jouer dans les intervalles et l'avancée. Quel match !

Le geste du match

La passe chistéra après contact de Lenaïg Corson, justement, pour Caroline Drouin à son intérieur pour le quatrième essai des Françaises.

L'action du match

A la 69e minute, les Françaises enclenchaient une superbe marche avant en mêlée fermée avec sang-froid et enchaînaient sur une remontée du terrain sur cinquante mètres. De toute beauté, avec un départ de Rivoalen électrique sur les appuis. Un mouvement superbe sanctionné par une pénalité de Caroline Drouin.

Les meilleures

Thomas, Duval, Corson, Ménager, N'Diaye, Drouin, Boujard pour la France. Cocksedge, Itunu, Winiata pour la Nouvelle-Zélande.

Le chiffre

1 : c'est tout simplement la première fois que la France l'emporte face aux Black Ferns. Les deux équipes s'étaient affrontées à cinq reprises en match officiel pour un score moyen de 48 à 3 (en 1991, elles avaient déjà gagné 3-0, mais le test n'avait pas de label officiel).

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0