Icon Sport

L'antisèche : cette fois, les Lions ont su s'adapter aux Springboks

L'antisèche : cette fois, les Lions ont su s'adapter aux Springboks
Par Rugbyrama

Le 24/07/2021 à 21:29Mis à jour

TEST MATCH - Menés 12-3 à la mi-temps, les Lions britanniques ont finalement rugit en seconde période pour s’imposer en fin de rencontre. Les hommes de Warren Gatland ont dominé les Springboks dans tous les secteurs en deuxième mi-temps.

Le match : les Lions vainqueurs en 40 minutes chrono

Le premier acte s’est révélé être la copie-conforme de la rencontre entre les Lions et l’Afrique du Sud A. Pris par l’intensité physique et la maîtrise sud-africaine, les Britanniques n’ont pas respiré. Avec une parfaite gestion au pied de Handré Pollard, auteur de 12 points à 100% de réussite, rien ne semblait perturber les champions du monde. Deux échecs de Dan Biggar et d’Elliot Daly en fin de première mi-temps venaient même confirmer la tendance. Mais les Lions se sont ensuite réveillés dès l’entame de la seconde période. Pour leur première occasion d’essai, un maul conquérant a envoyé le talonneur Luke Cowan-Dickie derrière la ligne, signant son premier essai sous le maillot rouge.

Si les Boks ont mis moins de cinq minutes avant de réagir avec un essai de Faf de Klerk, les Britanniques sont montés en régime à mesure que l’horloge tournait. Les Boks ont poussé, avec notamment deux essais refusés, mais se sont finalement cassé les dents sur une défense intraitable, marqué par les 30 plaquages réalisés par Itoje, Conan et Lawes. Trois coups de pied de Biggar et une pénalité décisive de Farrell ont finalement permis aux Lions de l’emporter et de prendre la main sur la série.

Le tournant : les deux échecs au pied de Pollard

L’essai de Faf de Klerk à la 51e minute semblait donner aux Sud-Africains un nouvel élan et relancer les Springboks. Mais c’est paradoxalement après cet essai que la machine s’est déréglée. Jusque là parfait dans son rôle de buteur, Handré Pollard a manqué la transformation puis une pénalité à la 65e minute alors que les Lions avaient repris l’avantage, 19-17. À la fin de la rencontre, ces échecs font mal et auraient pu permettre aux Sud-Africains d’arracher la victoire.

L’action : l’essai refusé de de Allende

À sept minutes du terme, l’Afrique du Sud semble tenir son succès après un essai arraché par le centre Damian de Allende. À la suite d’une chandelle tapée par Faf de Klerk dans le camp des Lions, le ballon rebondit dans les mains de Ken Owens qui éjecte directement sur Kyle Sinckler, avant que Stuart Hogg ne prenne finalement la pression devant ses vingt-deux mètres. Affamés d’un essais salvateur, les hommes de Jacques Nienaber continuent de harceler les Lions suite à une mauvaise passe d’Owen Farrell, dans les chaussettes de Robbie Henshaw.

Le centre irlandais échappe finalement le ballon et Mapimpi tape au pied avant que de Allende n'aplatisse finalement dans l’en-but. Mais après plusieurs minutes d’arbitrage vidéo, l’essai est refusé suite à un en-avant au départ de l’action de Cheslin Kolbe. Un deuxième tournant pour les Sud-Africains qui s’en mordront finalement les doigts au coup de sifflet final…

La stat’ : l’occupation et la possession ont tourné à l’avantage des Lions

Dominer la possession de jeu et l’occupation du terrain ne font pas nécessairement gagner un match, mais cela aide grandement. Cette première rencontre entre les Boks et les Lions en est le témoin. Conquérants lors du premier acte, les Sud-Africains se sont appuyés sur une parfaite gestion du terrain, avec 58% du temps passé dans le camp adverse. Autre symbole de cette première mi-temps réussie, l’Afrique du Sud a tenu le ballon 57% du temps, et le pourcentage est même monté à 67% peu avant la 30e minute.

Dan Biggar (Lions)

Dan Biggar (Lions)Icon Sport

Dans le second acte, les données se sont renversées et le résultat aussi. Avec plus d’intensité, de concentration et d’application, les Lions ont campé dans la moitié de terrain adverse avec 64% d’occupation en deuxième période. Surtout, les hommes de Warren Gatland ont su tenir le ballon (60% de possession) et effacer les scories aperçues lors du match face à l’équipe “A” des Springboks. Pour les Lions, la bataille s’est gagnée à la lumière de ces statistiques, indiscutablement.

La question : les Sud-Africains vous ont-ils déçu ?

Les champions du monde s’étaient offert les Lions sans plusieurs de leurs cadres, durant la période de préparation, et donnaient l’impression de dominer leur sujet sur les phases de conquête et dans le jeu d’avants. Considéré par beaucoup d’observateurs comme le meilleur pack du monde, l’Afrique du Sud est finalement tombé dans son secteur de prédilection et a eu du mal à enclencher des mouvements offensifs d’envergure. Mauvaise approche stratégique ou simples réglages en vue du prochain match ?

Les Sud-Africains vous ont-ils déçu ?

Sondage
3336 vote(s)
Oui
Non

Par Clément LABONNE

Contenus sponsorisés