• International - Jacques Nienaber (Afrique du Sud)
    International - Jacques Nienaber (Afrique du Sud)
  • Kurt-Lee Arendse (Afrique du Sud)
    Kurt-Lee Arendse (Afrique du Sud)

Nienaber : "La France a une stratégie au pied unique"

Par Mathias Merlo
Le

TEST-MATCH - En conférence de presse, le sélectionneur de l’Afrique du Sud a mis en valeur le jeu de dépossession du XV de France. Une "innovation excitante" pour l’intéressé qui espère avoir trouvé une formule permettant aux Springboks de sortir vainqueur de ce choc.

"Pour être champion du monde, il faut aller là où les autres ne vont pas." Auprès du Midi Olympique, le 4 septembre dernier, Fabien Galthié a livré un de ses nombreux leitmotivs. L’Afrique du Sud, vainqueur de trois coupes Webb Ellis (1995, 2007, 2019), a déjà trouvé cette voie, et se creuse les méninges devant un chemin emprunté par le XV de France : le jeu de dépossession.

En conférence de presse, Jacques Nienaber a salué le renouveau du rugby français : "Cette équipe joue différemment des autres. La France a une stratégie au pied unique, et qui fonctionne parfaitement avec leur plan de jeu. C’est pour moi, d'un point de vue du coach, une grande innovation. C’est très excitant et stimulant d’étudier le détail de leur jeu au pied. C’est un défi incroyable pour notre équipe. De brillants entraîneurs, avant nous, ont essayé de trouver la recette, mais aucun n’est parvenu à la trouver. Nous allons essayer de le faire, et pour ça, nous pensons avoir quelque chose qui puisse bloquer cette force."

Par rapport à sa composition de départ face à l’Irlande, le boss des Springboks a décidé de changer son trident à l’arrière du terrain et d’évoluer avec un banc composé de cinq avants et trois trois-quarts. Est-ce un choix guidé par la spécificité française ? "Vous avez raison de penser que c’est lié à ça, a répondu franchement l’intéressé. Nous savons que Makazole (Mapimpi, remplacé par Arendse qui dispose d’un meilleur jeu au pied NDLR) est un joueur de qualité. Nous avons trois ailiers de qualité qui peuvent finir les coups. On pense juste que nous avons choisi la meilleure combinaison pour affronter les Français. C’est un trio qui est adapté à ce jeu, et qui est en mesure de le gérer. Vous avez raison à 100% de penser que nous avons pensé à ça, et que nous avons mis en place la meilleure combinaison par rapport à cet aspect. Samedi dernier contre l'Australie, il y a eu de nombreux coups de pied. Je ne pense pas que la France change ça contre nous. Mais attention, ils ont beaucoup d’autres qualités."

Kurt-Lee Arendse (Afrique du Sud)
Kurt-Lee Arendse (Afrique du Sud)

"Affronter la France est une excellente préparation pour la coupe du Monde"

Car si la France excelle à quadriller le terrain au pied, elle n’est pas une équipe à une seule facette pour le natif de Kimberley : "Avec leurs trois-quarts, la France peut déclencher une offensive à partir de rien. Elle peut nous tester à n’importe quel endroit du terrain. Devant, les joueurs sont costauds avec de gros porteurs. La mêlée est solide, leur touche est excellente et ils peuvent également faire des mauls après cette phase. Quant à leur défense, elle est très bien organisée. Cette équipe vous empêche d'approcher leur camp. C'est une équipe radicalement différente que celle que nous avons affrontée, en 2018, déjà un an avant la coupe du Monde."

Malgré leur défaite en Irlande (19-16), les champions du monde en titre restent confiants à l’abord de leur deuxième choc de cette tournée de novembre : "Nous savons de quoi nous sommes capables, a terminé le sélectionneur. Si nous avions été réalistes sur nos nombreuses opportunités en Irlande, nous aurions pu être dans la bonne partie du tableau de score. Nous avons perdu contre la meilleure équipe du monde, à domicile, de seulement trois points. C'est la réalité. Depuis un an, la France a montré sa force, et elle vient de vivre un bon scénario pour le moral face à l’Australie. Je crois que c’est la seule nation invaincue depuis la crise du Covid-19. La France vit une période faste. Ça sera un beau défi, sur leur terrain, dans un stade plein : affronter la France est une excellente préparation pour la coupe du Monde. On va toucher du doigt ce qui nous attend dans un an. Nous savons que nous sommes prêts."