Icon Sport

Test Match - Gonzalo Quesada (Argentine) : "Étonné de voir Doumayrou sortir de l'équipe"

Quesada : "Étonné de voir Doumayrou sortir de l'équipe"

Le 16/11/2018 à 16:14Mis à jour Le 16/11/2018 à 17:21

TEST MATCH - A la veille d'affronter l'équipe de France, l'entraîneur de l'attaque argentin Gonzalo Quesada, s'est dit surpris de voir son ancien joueur au Stade français Geoffray Doumayrou ne pas être titulaire samedi à Lille.

Rugbyrama : Nicolas Sanchez, l'ouvreur de l'équipe d'Argentine a déclaré en début de semaine : "L'équipe qui gagnera samedi, gagnera le match lors de la Coupe du monde" (ndlr : les deux équipes sont dans la même poule). Partagez-vous son avis ?

Gonzalo Quesada : Non, pas du tout. La Coupe du monde, c'est dans dix mois. Les deux staffs respectifs travaillent dans la perspective du Mondial. Mais aucun des deux n'a encore de certitudes. En septembre de l'année prochaine, les deux équipes seront peut-être différentes, les dynamiques ne seront pas les mêmes non plus. De notre côté, nous travaillons beaucoup sur nos systèmes de jeu, sur notre culture, sur notre identité. Ça prend du temps. C'est pourquoi ce match n'aura aucune influence sur celui que nous disputerons au Japon. Je me souviens de 2007 : la France avait réalisé de très bons matchs de préparation alors que l'Argentine avait galéré pour battre la Belgique par exemple. Et pourtant, les Pumas avait gagné le match d'ouverture au Stade de France.

Coupe du monde 2007 - La France perd son match d'ouverture, le 7 septembre 2007, contre l'Argentine 12 à 17

Coupe du monde 2007 - La France perd son match d'ouverture, le 7 septembre 2007, contre l'Argentine 12 à 17Icon Sport

Qu'avez-vous retenu du match de l'équipe de France contre l'Afrique du Sud ?

G.Q. : Je n'ai pas vu le match en direct puisque ce jour-là, on affrontait l'Irlande. J'ai donc commencé par lire les commentaires, voir ce qui se disait un peu à droite, à gauche. J'ai donc pensé que les Bleus avaient raté leur match. Et puis quand j'ai revu la rencontre en début de semaine, mon avis a changé. Au fur et à mesure que je visionnais les images, je me posais la question de savoir à quel moment la France avait bien pu perdre le fil. Je ne vois d'ailleurs pas trop ce qu'on fait les Sud-Africains pour gagner ce match. Pour les avoir affronter deux fois dans le Rugby Championships, je peux vous assurer que l'équipe de France a fait un match solide. Les Boks n'ont pas souvent franchi le premier rideau français, bien moins que dans le Rugby Championships. C'est la première fois que je voyais les Boks autant neutralisé par une défense adverse. Et puis, j'ai trouvé très intéressante l'alternance mise en place dans le jeu par le staff. Lopez a trouvé quelques situations intéressantes grâce au pied et il y a eu aussi plusieurs franchissements nets. Je revois encore cette action de Teddy Thomas, assez incroyable. Je me suis dit sur le coup, et connaissant Geoffray Doumayrou, qu'il allait être à deux doigts de sortir du terrain, tellement il semblait en colère. Et puis, pour finir, je trouve trop exagéré de dire que cette équipe de France n'a pas de mental. Vraiment.

" Fickou est pour moi plus naturellement un premier centre"

Pour vous, l'équipe de France ne souffre pas d'un déficit mental ?

G.Q. : Non, vraiment pas. En face, c'était quand même l'Afrique du Sud qui venait de battre les Blacks. De notre côté, nous les avons battus en ayant un peu plus de réussite à la fin mais sur un scénario similaire. Et je ne pense pas qu'on soit plus ou moins fort mentalement. La preuve, en Australie, nous menions de vingt points et nous avons perdu.

Challenge Cup - Geoffrey Doumayrou sous les ordres de Gonzalo Quesada au Stade Français lors de la demi-finale de Challenge Cup contre Bath le 23 avril 2017

Challenge Cup - Geoffrey Doumayrou sous les ordres de Gonzalo Quesada au Stade Français lors de la demi-finale de Challenge Cup contre Bath le 23 avril 2017Icon Sport

Qu'est ce que peut changer la présence de Gaël Fickou dans votre approche de la rencontre ?

G.Q. : Je ne sais pas ce qui a conduit Jacques (Brunel) à faire ce choix. J'ai été étonné de voir Doumayrou sortir de l'équipe. Pour moi, il n'y a pas eu de souci sur sa performance. "Doum" est un excellent joueur, mais de l'extérieur, c'est difficile à expliquer, je n'ai pas tous les paramètres. Ceci dit, j'ai découvert qu'il pouvait passer de douze à treize en cours de match. A l'époque où j'entraînais le Stade français, je ne l'utilisais qu'au poste de deuxième centre. Bref, j'imagine que Jacques veut profiter de la forme de Fickou et peut-être apporter de l'incertitude en attaque. Fickou est pour moi plus naturellement un premier centre, Bastareaud un deuxième. Ça va nous forcer à être vigilant sur leur positionnement. Nous avions prévu certaines choses, dans cette zone de jeu, pour aller chercher un peu d'espace, que nous avons mis finalement à la poubelle quand on a su que Fickou allait jouer. Pour nous, l'association Fickou-Bastareaud demandera donc plus d'adaptation.

Contenus sponsorisés
0
0