Icon Sport

Test Match - Duane Vermeulen (Afrique du Sud) : "C’est cette culture rugby que nous voulons"

Vermeulen : "C’est cette culture rugby que nous voulons"

Le 18/06/2018 à 18:58

Duane Vermeulen, ancien capitaine de Toulon, a clairement était l'homme du match après une superbe performance. Les Springboks ont battu l'Angleterre 23-12 et remporté la série lors du second test à Bloemfontein.

Rugbyrama : À quel point ce match était-il important pour vous personnellement ?

Duane Vermeulen : C'était un énorme. J'ai joué quelques tests en Afrique du Sud, mais c'était ma première à Bloemfontein. J'ai commencé ma carrière ici, en jouant pour Rassie Erasmus. Et c'était super d'être de retour et de jouer pour Rassie et les Springboks.

Test Match - Equipe d'Afrique du Sud contre l'Angleterre

Test Match - Equipe d'Afrique du Sud contre l'AngleterreEurosport

Vous avez été élu homme du match, pensez-vous que c’est une de vos meilleures performances avec la sélection ?

D.V. : Eh bien, j'étais un peu fatigué ! Mais c'était une belle performance d'équipe, je ne me suis pas vraiment démarqué, car toute l'équipe a vraiment performé. Il y a encore beaucoup de choses que nous aurions pu faire, mais c'était génial de remporter cette victoire. Mais c’est vrai que c'est quelque chose de spécial d'être l'homme du match.

C’est quelque chose d’important pour vous d'avoir gagné la série ?

D.V. : Ce fut un grand début pour nous, le début d'une nouvelle ère. Il y a beaucoup de nouveaux joueurs dans l'équipe et ils ont tous donné. Il y a beaucoup d'excitation parce qu’on est dans la construction de la Coupe du Monde. C'est notre objectif, et nous venons de franchir les deux premiers obstacles.

Duane Vermeulen - Afrique du Sud

Duane Vermeulen - Afrique du SudIcon Sport

Comment vivez-vous un rôle de leadership dans l'équipe ?

D.V. : Nous avons eu une vraie conversation avec Rassie et les autres entraîneurs et c'était l'idée de Siya Kolisi d'avoir des leaders spécifiques à différents postes. Donc moi je m’occupe de la défense, l'attaque c’est pour Handre Pollard et Faf de Klerk, les sorties par Willie le Roux et Handre, et les mêlées par Bongi Mbonambi. Et Siya peut alors se concentrer sur l'arbitre. Et ça fonctionne très bien et nous faisons tous du bon travail.

L'Angleterre était clairement venue pour livrer un combat, comment avez-vous géré cela ?

D.V. : On savait que ça serait le cas. Certains de leurs gars sont de vrais meneurs et nous savions que nous devions les apprivoiser eux en particulier. On devait rester ensemble et quand vous voyez, que tous nos gars courent partout et que tout le monde se protège les uns les autres, c’est cette culture du rugby que nous voulons.

Les Springboks ont de nouveau concédé des essais au début, comment l’expliquez-vous ?

D.V. : C'est arrivé, voilà tout. L'Angleterre a été capable de nous exploiter à quelques reprises, donc il reste encore du travail à faire en défense. Mais c'était génial de voir le combat et le sang-froid parce que c'est une jeune équipe. Donc c'est génial de voir ça et je suis très excité pour les deux prochaines années.

Contenus sponsorisés
0
0