Icon Sport

Test Match - Doit-on craindre les Fidji ?

Doit-on craindre les Fidji ?

Le 23/11/2018 à 16:58Mis à jour

TEST MATCH - Les Fidjiens ont beaucoup de joueurs de talent, mais ils n'arrivent pas à se fondre dans un collectif efficace.

C'est curieux comme les choses demeurent. Les Fidji fournissent de plus en plus de bons joueurs aux clubs européens, mais leur équipe nationale continue de patiner. En neuf confrontations, les Français les ont toujours battus et ils n'ont jamais été vraiment inquiétés. Quel fut le score de la dernière confrontation ? 40-15, en 2014 à Marseille avec un triplé de Teddy Thomas pour ses débuts et une belle performance de Scott Spedding qui faisait lui aussi ses premiers pas en Bleu. A la fin de cette rencontre sans suspense, on s'était gargarisés sur un essai de 90 mètres conclu par Timoci Nagusa.

Test Match - Timoci Nagusa (Fidji) lors de la tournée d'automne 2017

Test Match - Timoci Nagusa (Fidji) lors de la tournée d'automne 2017Icon Sport

Tout est là, les Fidjiens font des exploits furtifs, mais ils n'ont pas encore la rigueur et la constance nécessaire pour rivaliser sur la scène internationale. On a coutume de dire qu'ils sont moins organisés et moins structurés que les pays majeurs. Mais si l'on regarde bien, ils se sont retrouvés comme la plupart des autres pays, dès le début de la fenêtre de novembre. Après tout, leur sort n'est pas si différent de celui de la France ou de l'Angleterre de ce point de vue. Même si, c'est vrai, les primes offertes par leur fédération sont sans commune mesure.

Encore pauvres à certains postes

Le 10 novembre, les Fidjiens ont été très décevants en Ecosse. Ils ont subi un méchant 54-17 avec huit essais encaissés, deux cartons jaunes et un wagon de pénalités contre eux. Pourtant, la composition de leur équipe avait de quoi impressionner : Yato, Radradra, Talebula, Nakarawa, Goneva... Autant de talents incontestables surtout chez les trois quarts et en troisième ligne. Contre la France, le terrible Tuisova de Toulon sera là en plus. L'entraîneur de cette équipe, le Néo-Zélandais John McKee a pourtant de la compétence fait ce qu'il peut. Mais c'est exact, à quinze la mayonnaise ne prend pas comme on pouvait l'espérer. Cette équipe reste limitée dans la conquête pure. Elle semble encore légèrement pauvre à certains postes (charnière, première ligne en l'absence du Bordelais Peni Ravai). Elle semble un peu naïve dans le domaine de la défense collective. Peut-être que ces hommes nourrissent encore une forme de complexe vis à vis des vieilles nations.

Test Match - Leone Nakarawa à l'entraînement avec les Fidji

Test Match - Leone Nakarawa à l'entraînement avec les FidjiIcon Sport

On a toujours tendance à dire que les Fidjiens sont en progrès. C'est une antienne qui ne se vérifie pas vraiment. La victoire la plus difficile des Français (28-19) remonte à 1999. Les Fidjiens n'ont atteint les quarts de finale de la Coupe du Monde qu'à deux reprises : 1987 et 2007. D'une certaine façon c'est un peu désespérant. On en viendrait presque à souhaiter, non pas une victoire, pour ne pas ajouter au marasme du XV de France, mais une jolie résistance des Mélanésiens face aux Français pour que le sommet du rugby mondial apparaisse encore plus dense.

Contenus sponsorisés
0
0