Icon Sport

Test Match - Des Françaises héroïques !

Des Françaises héroïques !
Par Rugbyrama

Le 17/11/2018 à 16:16Mis à jour Le 18/11/2018 à 09:39

TEST MATCH - Dans un Stade des Alpes comble, les Françaises ont fait tomber les Néo-Zélandaises, championnes du monde en titre (30-27). Déchaînées dans les deux entames de période, les Bleues ont réalisé très certainement le plus grand exploit de leur histoire. Magnifique !

Cette victoire-là fera date dans l'histoire du rugby féminin français. Imaginez : les Bleues ont battu les Néo-Zélandaises pour la première fois de leur histoire, ce samedi à Grenoble (30-27), au terme d'un match grandiose de bout en bout.

Dès le départ, les Françaises donnent le ton. A la 6e minute, la mêlée française donne du fil à retordre aux Black Ferns. Sur la pénal-touche, Julie Duval conclut le premier mouvement français sur un ballon porté. Les Bleues n'hésitent pas à jouer tous les coups à fond pour combler le déficit de jeu au pied. Dominatrices en mêlée, les NZ se font pourtant pressantes sur ballon porté, et sur une transformation du jeu sur l'extérieur, Stacey Waaka transperce le rideau et remet les deux équipes à égalité (7-7, 15e).

Test Match - Stacey Waaka (Nouvelle-Zélande) contre la France

Test Match - Stacey Waaka (Nouvelle-Zélande) contre la FranceIcon Sport

Double exploit coup sur coup !

Après avoir, semble-t-il, laissé passer l'orage, les Ferns remettent la main sur le ballon et occupent la moitié de terrain des Bleues. Cotrell est à deux doigts de transpercer le rideau français, mais N'Diaye la reprend in extremis. À la 27e minute, Filopon crée l'exploit de cette rencontre : les Françaises jouent vite une pénalité obtenue sur mêlée, le ballon file jusqu'à Filopon qui se joue littéralement de quatre défenseurs néo-zélandaises pour aller marquer.

Les Françaises sont déchaînées et sur le renvoi de l'essai de Filopon (qui se blesse au passage) le ballon est capté par les Françaises, Corson passe les bras et transmet à Ménager qui déborde la défense des Blacks Ferns ! Après deux raffuts dévastateurs, elle se débarrasse du dernier plaquage et inscrit le troisième essai français !

La réaction des championnes du monde ne se fait pas attendre. À la 36e minute, sur un ballon porté très bien organisé à 5 mètres de la ligne française. Sur la série de "pick-and-go" qui suit, c'est finalement la talonneuse Faamausili qui aplatit le premier essai des Néo-Zélandaises. La demi de mêlée Cocksedge transforme (19-14).

Bis repetita en seconde période

Comme en début de première période, les Françaises ont la réelle intention d'emballer la rencontre et cette envie est récompensée à la 46e minute grâce à Caroline Drouin qui vient conclure le superbe travail de sa seconde-ligne Lenaïg Corson. Les Françaises respirent à nouveau (24-14). Mais, dès le renvoi, elles se remettent sous pression et sur une très belle action collective, c'est l'arrière Winiata qui aplatit sans opposition, on se répond du tac-au-tac entre les deux équipes.

Les Bleues semblent commencer à souffrir physiquement, jusqu'à enchaîner les fautes : Cocksedge remet les deux équipes à égalité (24-24, 55e). Fort heureusement, l'indiscipline néo-zélandaise se manifeste et Demant écope d'un carton jaune. Quelques minutes plus tard, l'ailière Leti I'iga est tout proche d'écoper de son deuxième carton jaune après celui reçu en première période.

Une défense héroïque

Mais là où les Françaises vont faire la différence, c'est en défense. Sur un nouveau lancement Néo-Zélandais, l'arrière Winiata est pris au ballon par N'diaye qui une nouvelle fois permet à son équipe de récupérer la possession. Toujours à égalité, les Françaises vont de nouveau récupérer une pénalité que Drouin va s'appliquer à transformer pour donner 6 points d'avance à son équipe.

Jusqu'au renvoi où les Bleues sont pénalisées à leur tour. Cocksedge remet alors les Black Ferns à 3 points (30-27). En défense, les filles d'Annick Hayraud s'envoient comme des morts de faim, et seront récompensées sur la dernière action. Sur une touche, les Bleues forcent les championnes du monde à commettre un en-avant. L'arbitre siffle la fin du match ! Un exploit historique pour l'équipe de France qui s'impose 30-27 dans un Stade des Alpes en ébullition...

Contenus sponsorisés
0
0