Midi Olympique

Test Match - Camille Lopez (France) : "Sans manquer de respect à l'Argentine, il n’y a pas eu photo"

Lopez : "Sans manquer de respect à l'Argentine, il n’y a pas eu photo"

Le 18/11/2018 à 12:07Mis à jour Le 18/11/2018 à 12:12

TEST MATCH - Le XV de France a battu l’Argentine en affichant un visage plus ambitieux que lors de ses dernières représentations (28-13). Son maître à jouer Camille Lopez se réjouit de la victoire et de la manière même si tout n’a pas été parfait.

Rugbyrama : Quel a été le sentiment du groupe après cette victoire convaincante ?

Camille Lopez : Elle fait du bien car on l’attendait avec impatience. On est passé très près contre l’Afrique du Sud et on avait à cœur de rectifier le tir et d’aller chercher ce résultat qui nous manquait. Cela fait plaisir car sans manquer de respect à cette équipe d’Argentine, il n’y a pas eu photo.

N’avez-vous pas douté après l’essai rapide des Argentins ?

C.L. : C’est vrai qu’on a mal débuté la rencontre mais on a confiance en nous et en le groupe. On a su le montrer car même avec cette entame compliquée, on a su relever la tête et rectifier le tir.

Cela faisait longtemps que le XV de France n’avait pas déplacé le ballon de la sorte…

C.L. : Il y a beaucoup de points positifs dans le domaine offensif, aussi parce que le match était différent de celui de la semaine précédente. La défense argentine fonctionnait différemment de celle des Sud-Africains. Contre ces derniers, on avait mis beaucoup de jeu au pied. Là, la défense nous a permis de plus jouer les ballons à la main. On a trouvé des solutions même si on aurait pu être un peu plus efficace.

" Si on avait plus conservé le ballon, on aurait pu mettre les Argentins encore plus à mal"

N’avez-vous pas été agréablement surpris par votre capacité à mettre cette vitesse dans le jeu ?

C.L. : Non, on savait qu’on avait ça en nous. On l’a mis en place dans la semaine. On a proposé des choses mais je pense qu’on peut être plus efficace. Le haut niveau, c’est des petits détails et il nous manque ça sur deux ou trois passes, ce qui fait qu’on ne finit pas les coups. On aurait aussi pu tenir un peu plus le ballon. On l’a perdu trop facilement sur quelques rucks. Si on avait plus conservé ce ballon, on aurait pu mettre les Argentins encore plus à mal en multipliant les temps de jeu.

Vous vous êtes souvent retrouvés en supériorité numérique sur vos lancements de jeu…

C.L. : Ils étaient forcément en sous-nombre parce qu’on était dans l’avancée. Ils sont comme tout le monde, quand on recule, c’est plus difficile de défendre. On a trouvé de l’avancée sur les bords de ligne mais, je le répète, on manque aussi d’efficacité car on a mis cette défense à mal et il faut savoir finir les coups.

" Il est évident que ce je me suis plus régalé sur le plan offensif"

Pouvez-vous raconter cet essai en première main conclu en première période par Teddy Thomas ?

C.L. : C’est un lancement qu’on a travaillé dans la semaine. Sur la touche, Arthur (Iturria, ndlr) dévie le ballon pour Baptiste (Serin) qui me la donne. On attaque la ligne à deux avec Mathieu (Bastareaud) à hauteur. On fixe bien les défenseurs adverses et je sers Yoann (Huget) dans le dos de Mathieu. La porte s’ouvre bien et on termine le coup. C’est un gros point positif car on travaille pour cela au quotidien et cela fait du bien d’être récompensé.

Comment avez-vous vécu personnellement cette rencontre ?

C.L. : J’ai pris beaucoup de plaisir. Par rapport au week-end précédent, il est évident que ce je me suis plus régalé sur le plan offensif. Cela a été possible parce qu’on s’est adapté à l’équipe en face de nous. Cette fois, on a pu mettre en place notre système et on a essayé de trouver des solutions. Il faut qu’on garde ça, qu’on soit capable de pratiquer toutes les formes de jeu pour battre n’importe qui.

Contenus sponsorisés
0
0