Icon Sport

Test Match - Les nations du Nord se rebiffent

Les nations du Nord se rebiffent
Par Rugbyrama

Le 29/06/2018 à 14:05Mis à jour Le 29/06/2018 à 14:11

Cette tournée de juin a vu l'hémisphère nord renverser la vapeur face aux Sudistes, d'ordinaire supérieurs. Si la Nouvelle-Zélande règne encore en maître incontestée, l'Irlande et le Pays de Galles ont fait forte impression. Bilan des tests-matchs nation par nation.

L'Irlande

Les hommes de Joe Schmidt ont encore brillé de leur maîtrise dans leur série en Australie. Même malmenée au score, les Irlandais ne tremblent pas et font preuve d'un réalisme exceptionnel, à l'image d'un Jonathan Sexton encore une fois étincelant au pied et dans la distribution. Le pack vert s'est aussi s'est illustré dans des rencontres fortement engagées. Après le Grand Chelem, c'est décidément une année 2018 très réussie pour l'Irlande.

La Nouvelle-Zélande

Rien à signaler pour les All Blacks qui ont récité leur rugby. De la vitesse, de l'avancée, de l'efficacité, les Kiwis ont montré leur domination dans tous les compartiments du jeu. Nul doute qu'ils s'avancent déjà vers le Mondial 2019 avec un statut de grand favori. On retiendra la grande performance de Damian McKenzie dans le dernier test, pourtant critiqué au poste d'ouvreur, et l'énorme rendement de Rieko Ioane à l'aile, auteur de 5 essais.

L'Angleterre

Si le XV de la Rose cherchait à se rassurer après un Tournoi des 6 Nations raté, à l'image de la 5e place, ces tests-matchs sont venus encore renforcer les doutes qui planaient autour des Anglais malgré une victoire lors du dernier test. Avec cette série perdue, Eddie Jones voit même sa légitimité chamboulée par la Fédération, qui ne le soutient plus à 100 %. Alors qu'elle pratiquait un jeu proche de celui des All Blacks il y a quelques mois, l'Angleterre est en plein doute à seulement 8 matchs du Mondial.

L'Afrique du Sud

C'est finalement la belle surprise de cette tournée de juin. La nation arc-en-ciel affichait une équipe partiellement rajeunie, et pour la première fois un capitaine noir. En faisant montre de beaucoup d'envie, elle a réussi à renverser l'équipe d'Angleterre avec des retours spectaculaires dans les deux premiers tests (3-24, puis 42-39 et 0-12 puis 23-12).

L'Australie

Une seule victoire pour les Wallabies qui ont manqué de peu la victoire dans le dernier match (16-20). Cette rencontre riche en rebondissements, aurait pu donner un bilan général tout autre si l'Irlande ne l'avait pas emporté. Les Australiens payent un nombre d'erreurs trop nombreux face à une équipe très opportuniste. En attestent les deux fautes grossières d'Israel Folau sur des ballons aériens, punis par un carton jaune et un match de suspension.

Le Pays de Galles

C'est une sélection qui n'a pas fait beaucoup de bruit mais qui a remporté ses 3 matchs, le premier en Afrique du Sud de justesse (22-20) et les deux autres bien plus facilement contre l'Argentine. Comme lors du tournoi Warren Gatland a dû procéder sans plusieurs cadres mais les Gallois ont tellement fait preuve d'assurance qu'il a fait tourner son équipe dans les derniers tests. Une nation sur laquelle il faudra compter.

L'Argentine

Tournée catastrophique pour les Argentins qui se retrouvent à l'issue de celle-ci sans sélectionneur. La deuxième défaite face aux Gallois (12-30) a sonné le glas de Daniel Hourcade et aujourd'hui les spéculations vont bon train bien que Mario Ledesma devrait prendre la relève. Il aura du travail avant le 18 août et le début du Four nations.

L’Écosse

Malgré une belle victoire face à l'Argentine, le bilan des Écossais est en demi-teinte, marqué par une défaite historique aux États-Unis. Le sélectionneur Gregor Townsend a pu cependant lancer plusieurs jeunes et afficher l'étendue de son potentiel offensif.

Gregor Townsend (Coach de l'Ecosse)

Gregor Townsend (Coach de l'Ecosse)Icon Sport

Par Quentin Put

Contenus sponsorisés
0
0