Icon Sport

Test Match - Jacques Brunel (France)justifie ses choix et donne rendez-vous aux revanchards

Brunel justifie ses choix et donne rendez-vous aux revanchards
Par Nicolas Augot via Midi Olympique

Le 07/06/2018 à 08:23Mis à jour Le 07/06/2018 à 17:19

Jacques Brunel détaille et motive la composition de l'équipe de France qui affrontera la Nouvelle-Zélande ce samedi à l'Eden Park d'Auckland (9h35). Le sélectionneur veut que ses joueurs saisissent la moindre occasion de prouver qu'ils méritent d'être retenus pour le Mondial 2019.

Avec un groupe France très remanié par rapport à celui qui avait terminé le Tournoi des 6 Nations, le sélectionneur Jacques Brunel n'a conservé que quatre joueurs qui étaient titulaires lors du dernier match des Bleus au pays de Galles.

" Il ne reste que huit matchs jusqu'à la Coupe du monde"

"De nombreux joueurs n'étaient pas sur notre liste pour le Tournoi. A l'époque, j'avais privilégié les hommes en forme et non pas les CV des joueurs. Certains qui n'étaient pas là ont montré ensuite, lors de la deuxième partie de saison, qu'ils étaient aptes à venir en équipe de France. A eux d'intégrer le groupe désormais." Maxime Médard, Yoann Maestri, Uini Atonio, tous les trois titulaires, mais aussi Jules Plisson, présent sur le banc des remplaçants, devront donc prouver que leur expérience peut être utile aux Bleus "alors qu'il ne restera que huit matchs jusqu'à la Coupe du monde après cette tournée, donc peu d'occasions pour se mettre en valeur."

Uini Atonio (XV de France)

Uini Atonio (XV de France)AFP

La titularisation d'Atonio

"Nous ne l'avions pas pris dans un premier temps mais il a réalisé une fin de saison intéressante. Il a l'opportunité d'intégrer cette équipe. Il est titulaire car nous voulions le voir débuter un match et nous avions déjà vu Cedate Gomes Sa pendant le Tournoi. Uini va évoluer dans un contexte qu'il connaît bien. On pense qu'il est dans les meilleures conditions possibles."

Sanconnie est très à l'aise

"Nous avons plusieurs joueurs susceptibles de jouer numéro huit mais pas de vrais spécialistes du poste. Fabien Sanconnie fait partie de ceux qui y jouent le plus souvent en Top 14. Il a un profil intéressant et je l'ai senti très à l'aise lors des entraînements."

Thomas n'est pas tout seul...

"Teddy Thomas a de réelles qualités dans le registre offensif mais c'est aussi le cas de Maxime Médard, de Rémy Grosso ou de Mathieu Bastareaud dans un registre différent. On a des garçons capables de mettre le feu un peu partout."

Contenus sponsorisés
0
0