AFP

TEST-MATCH - Le XV de France sèchement battu en Afrique du Sud (37-14)

Le XV de France ne pouvait pas plus mal entamer sa tournée d'été

Le 10/06/2017 à 18:53Mis à jour Le 10/06/2017 à 19:19

TEST-MATCH - Le XV de France a totalement explosé en seconde période face à l'Afrique du Sud et s'est incliné lors de son premier test d'été (37-14). Une défense absente, une conquête en difficulté, des ballons tombés... bref, rien de très convaincant dans la copie rendue par les hommes de Guy Novès.

On annonçait ces Sud-Africains en proie aux doutes, inexpérimentés (quatre novices dans leur quinze de départ) et d'une faiblesse rarement vue dans leur histoire. Bref, pas de quoi avoir peur. Pourtant, ces jeunes et vifs Springboks ont parfaitement négocié ce premier des trois tests face aux XV de France en s'imposant logiquement (37-14, quatre essais à deux). Une véritable déconvenue pour les Bleus de Guy Novès.

Privés de nombreux joueurs majeurs (Guirado, Chouly, Fofana entre autres), les Bleus ont eu du mal à trouver des repères. Cela s'est un peu senti dans le jeu offensif, bien sûr, avec des imprécisions. Mais encore plus en défense. Point fort du XV de France ces derniers mois (18 points encaissés en moyenne lors des dix derniers matches), le secteur défensif a souffert face à la vitesse et au jeu très aéré de ces Boks, qui n'ont pas hésité à renverser le jeu d'un côté à l'autre. Si loin de leur rugueuse tradition. Ils ont d'ailleurs rapidement mis la main sur le match en première période.

Un trou d'air de dix minutes fatal

Les troisièmes du dernier Tournoi des Six Nations ont ensuite été plutôt à leur avantage juste avant la pause (essai de Chavancy, 13-7, 36e) et en début de seconde mi-temps (essai de Serin tout juste entré en jeu, 16-14, 56e). La suite ? Elle fut terrible. Un gros trou d'air de dix minutes, débuté par un essai de pénalité et un carton jaune contre Brice Dulin (60e) et dont le bilan s'élèvera finalement à un 21-0 rédhibitoire.

Gaël Fickou (XV de France) face à l'Afrique du Sud - 10 juin 2017

Gaël Fickou (XV de France) face à l'Afrique du Sud - 10 juin 2017AFP

Le sélectionneur Guy Novès l'avait annoncé cette semaine : le contenu et les comportements individuels lui importeraient plus que le résultat. Sur le premier point, tout n'est pas à jeter, certes. Mais peu de joueurs ont tiré leur épingle du jeu. Pour revenir à la défense, c'est d'ailleurs le plus gros total de points encaissés (37) par le XV de France version Novès. Des reculades en mêlée et des plaquages manqués (29%) : la copie est loin d'être convaincante et amènera probablement à une semaine studieuse avant le deuxième test, samedi prochain, à Durban (17 heures).

Contenus sponsorisés