Getty Images

Intenable en fin de match, le XV de la Rose confirme son statut de dauphin des All Blacks

Intenable en fin de match, le XV de la Rose confirme son statut de dauphin des Blacks

Le 18/11/2017 à 18:03Mis à jour Le 18/11/2017 à 21:00

TEST-MATCH - L'Angleterre a battu l'Australie, ce samedi à Twickenham (30-6), à l'issue d'une rencontre plus serrée que le score ne le suggère. C'est le cinquième succès consécutif du XV de la Rose (2e du ranking World Rugby) face à son adversaire du jour (3e), qui pouvait le doubler en cas de succès. Depuis l'humiliation du Mondial 2015 (13-33), les Anglais sont invaincus face aux Wallabies.

Une leçon de réalisme ! C'est ce que le XV de la Rose a livrée aux Wallabies ce samedi, au terme d'un match de très haut niveau. Inférieurs dans beaucoup de domaines, et bousculés par des Australiens très entreprenants et tout aussi séduisants, les joueurs d'Eddie Jones ont affiché une science du pragmatisme jamais vue.

Elliot Daly (57e), Jonathan Joseph (73e), Jonny May (79e) et Danny Care (82e) sont venus crucifier tour à tour les Wallabies en fin de rencontre. Alors que les joueurs de Michael Cheika se sont vus refuser deux essais après arbitrage vidéo. Un score lourd pour des Australiens qui méritaient nettement mieux. Un score et une manière qui ont surtout de quoi susciter de l'admiration pour le rugby anglais...

C'est une victoire à l'anglaise. Ni plus, ni moins. La pluie avait pris ses quartiers ce samedi du côté de Twickenham, sans doute pour annoncer que ces retrouvailles entre le XV de la Rose et les Wallabies tourneraient à l'accent "british". L'on connaissait le réalisme anglais, identité historique du jeu outre-Manche. Mais on ne l'avait jamais encore vu s'exprimer d'une telle façon. Difficile à croire, mais les Australiens ont dominé, parfois outrageusement cette rencontre. Les Wallabies repartent pourtant avec trente points dans la musette. Que s'est-il passé ? Une copie sans-faute tout simplement, composée par Eddie Jones et vingt-trois anglais insolents de réussite.

Un essai d'anthologie d'abord

Une action suffit à construire le synopsis de ce match. On joue la 55e minute, l'Australie est sur un temps fort depuis le retour des vestiaires. Sur une action en première bien, Foley et les Wallabies pénètrent les 22 mètres britanniques. Avant de perdre le ballon une première fois et de subir un dégagement. Place alors au festival Tevita Kuridrani. Le trois-quart centre se paye un numéro phénoménal et est tout proche d'offrir à Samu Kerevi le premier essai de la rencontre. Magnifique, qui plus est.

Mais un en-avant entre les deux hommes profite au XV de la Rose. Sur la relance, Elliot Daly fait parler sa vitesse et prolonge au pied avant de déposer Kurtley Beale. Les rebonds flirtent avec la ligne de touche. Plus personne pour rattraper l'ailier anglais. Alors que l'on était tout proche d'un sublime essai des Wallabies, c'est l'Angleterre qui conclut une séquence de jeu mémorable. Le tournant du match ni plus ni moins. Accordé après arbitrage vidéo et quelques doutes...

Des décisions défavorables aux Wallabies ensuite

Une décision forte qui n'est pas restée isolée dans ce match. Dans le premier acte, un essai de Michael Hooper est refusé pour un hors-jeu déjà discutable. Deux cartons jaunes plus tard, les Wallabies toujours dans le coup vont se voir privés d'un droit de réponse. Au terme d'une offensive en première main encore une fois, Marika Koroibete est chassé dans l'en-but par Chris Robshaw mais semble tout de même trouver la terre promise.

Pas au goût de l'arbitre de la rencontre Ben O'Keeffe, qui accorde même une pénalité aux Anglais. Le sourire ironique de Michael Cheika résume alors le dernier quart d'heure de la rencontre. Ecoeurés, les Australiens vont baisser pavillon à partir de ce moment-là. Le XV de la Rose aura le temps d'inscrire trois autres essais en huit minutes, tous contre le cours du jeu. Mais tant révélateurs de cette force unique détenue par la deuxième nation mondiale. Bravo messieurs.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0