Icon Sport

XV DE FRANCE - Comme en 2012, les Bleus cherchent de nouvelles têtes !

Comme en 2012, les Bleus cherchent de nouvelles têtes !

Le 18/06/2016 à 13:29Mis à jour Le 18/06/2016 à 15:47

XV DE FRANCE - Dimanche (23h10, heure française), le XV de France disputera le premier de ses deux tests face aux Pumas. A l’occasion de leur dernière visite sur le sol argentin, en 2012, les Bleus avaient alterné le très moyen et le séduisant. Flash back sur cette tournée avec David Attoub, titulaire lors des deux matches !

Marc Lièvremont a beau qualifié cette tournée de "parodie", une certaine excitation s’invite avant le premier test du XV de France face à l’Argentine (dimanche, 23h10 heure française) ! Au-delà des problématiques de sélection imposées à Guy Novès, ce périple lointain apportera sans doute la réponse à plusieurs interrogations : Jules Plisson, désigné capitaine pour ce premier test, aura-t-il les épaules d’un leader ? Le virevoltant demi-de-mêlée de l’UBB Baptiste Serein peut-il être, dans l’optique des prochaines échéances, une sérieuse alternative à Maxime Machenaud, Sébastien Bézy et Morgan Parra ? La jeune garde incarnée par les Mignot, Demotte, Bonfils aura-t-elle l’épaisseur des joutes internationales ? Le XV de France, même privé de nombreux cadres, peut-il tout simplement rivaliser avec la cinquième nation mondiale et demi-finaliste de la dernière Coupe du monde en proposant un jeu ambitieux et maîtrisé ?

David Attoub (XV de France) lors de la tournée 2012 en Argentine

David Attoub (XV de France) lors de la tournée 2012 en ArgentineIcon Sport

2012 : entre approximations et fulgurances tricolores face à une Argentine B

Si Jeff Dubois redoutait, dès la fin du Tournoi des 6 Nations, de prendre cher face aux coéquipiers d’Augustin Creevy, l’entraîneur des arrières tricolores ne doit pas oublier que le bilan des Français sur les dix derniers déplacements en Argentine est loin d’être honteux (5 victoires, 5 défaites). Et la dernière tournée en 2012 - face à une équipe d’Argentine qualifiée de B - avait plutôt souri aux hommes de l’ancien manager Philippe Saint-André. Une tournée où les derniers témoins encore présents sous la tunique frappée du Coq sont François Trinh-Duc (29 ans, 53 sélections), Yoann Maestri (28 ans, 47 sélections) et Louis Picamoles (30 ans, 52 sélections).

"Il y avait un souffle nouveau sur cette tournée", se souvient le pilier David Attoub, titulaire sur les deux matches". Mais il y avait malgré tout une pression sur l’équipe qui sortait d’un Tournoi des 6 Nations assez médiocre (la France avait terminé à la 4ème place, NDLR). On s’attendait à une grosse bataille. On s’est livré à 200%. Sur la tournée actuelle, les joueurs n’ont pas grand chose à perdre. Il faut qu’ils se livrent sans pression pour en faire un moment exceptionnel".

Machenaud et Fall (XV de France) lors de la tournée 2012 en Argentine

Machenaud et Fall (XV de France) lors de la tournée 2012 en ArgentineIcon Sport

" Les Bleus doivent se livrer sans pression pour faire de cette tournée un moment exceptionnel (David Attoub)"

Ce 16 juin 2012, sur la pelouse du Stade Mario Alberto Kempes de Cordoba, le capitaine Thierry Dusautoir et ses troupes s’étaient inclinés dans les dernière minutes (23-20) à la suite d’une perte de balle malheureuse de Fulgence Ouedraogo précipitant un contre de 60 mètres des Argentins pour l’essai victorieux de Montero (77e). Les Bleus devront par ailleurs éviter de reproduire la même entame de match où une passe approximative de François Trinh-Duc avait envoyé Agulla dernière la ligne d’en-but après seulement 4 minutes de jeu. Le demi d’ouverture montpelliérain s’était rattrapé à la 26e minute de jeu avec un coup de pied croisé parfaitement volleyé par Yoann Huget pour l’essai de Louis Picamoles. Une courte éclaircie au terme d’une rencontre où les approximations avaient pollué le jeu du XV de France.

Tucuman, théâtre de la dernière victoire tricolore en Argentine (49-10)

Si la frustration et le mécontentement l’avaient emporté à l’issue de ce premier acte, le second test fut en revanche le théâtre d’une véritable démonstration tricolore. Tombeurs des Pumas (49-10) dans l’antre de l’Estadio José Fierro de Tucuman, les Bleus avaient martyrisé la défense argentine avec six essais inscrits dont un du demi de mêlée Maxime Machenaud pour sa première sélection. On s’attendait à ce que la ferveur argentine à Tucuman soit terrible, raconte David Attoub. "Les gens sont dingues de rugby. On a abordé ce match de la manière la plus simple, en décidant de les prendre devant. Quand tu joues en Argentine, il faut plus que rivaliser pour espérer gagner".

Le XV de France lors de la tournée 2012 en Argentine

Le XV de France lors de la tournée 2012 en ArgentineIcon Sport

Sérieux et dominateurs en conquête, les Français avaient également su dynamiser leur rugby autour de Maxime Mermoz, Benjamin Fall et surtout Frédéric Michalak, qui signait son grand retour en équipe de France, pour contrer des Argentins dont l’opposition se révéla très faible. "Il y a eu une bonne attitude. Quand tu respectes le jeu, quand tu prends le rugby par le bon bout, c'est quand même beaucoup plus simple", commentait à l’époque Saint-André. "Ça restera une tournée positive parce qu’on gagne le deuxième test. On a vu de nouvelles têtes, on a étoffé le groupe France". Au tour de Guy Novès de voir désormais quels éléments sont susceptibles d’intégrer son projet pour la Coupe du monde 2019 au Japon.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés