Icon Sport

FRANCE-NOUVELLE-ZÉLANDE - Aux Bleus de prouver que le rugby français est sur la voie de la guérison

Aux Bleus de prouver que le rugby français est bien sur la voie de la guérison

Le 26/11/2016 à 10:15Mis à jour Le 26/11/2016 à 19:19

TEST-MATCH - 13 mois après l'humiliation de Cardiff, le XV de France retrouve la Nouvelle-Zélande pour son dernier test de novembre. L'occasion pour les Bleus de Guy Novès de montrer que le nouveau projet du rugby français est en marche. Tout ce qu'il faut savoir avant le choc face aux All Blacks.

Le contexte

62-13. Ça vous rappelle forcément un souvenir douloureux. Très douloureux même. 62-13, c'était bien sûr le score du quart de finale de la dernière Coupe du monde entre la Nouvelle-Zélande et la France à Cardiff le 17 octobre 2015. Une humiliation qui a forcé le rugby français à se repenser. 13 mois plus tard, les résultats ne sont pas forcément toujours là (4 victoires pour 5 défaites depuis la prise de pouvoir de Guy Novès) mais force est de constater qu'un processus de guérison a été entamé.

Bien aidés par une convention plus favorable au XV de France, les Bleus de Novès sont en mission. Celle de redorer le blason tricolore. Et de s'inscrire dans la durée, avec un projet de jeu ambitieux, basé sur le mouvement et la capacité à jouer debout. Des promesses largement entrevues face aux Samoa puis contre l'Australie, malgré un scénario qui a mal tourné. Face à la montagne néo-zélandaise, ces Bleus n'auront rien à perdre. Ils auront au contraire l'occasion de prouver que le rugby français est sur la bonne voie. Celle qui mène (à nouveau) vers les sommets.

Le XV de France à Marcoussis - 22 novembre 2016

Le XV de France à Marcoussis - 22 novembre 2016AFP

Face-à-face : les All Blacks largement au-dessus

Français et Néo-Zélandais se sont déjà affrontés à 56 reprises. Pour un bilan de 43 victoires de la Nouvelle-Zélande, 12 succès de la France et 1 nul. La dernière fois que les Bleus ont triomphé des All Blacks, c'était en juin 2009 à Dunedin (22-27). La dernière victoire à domicile du XV de France date elle de novembre 2000, à Marseille (42-33).

Les joueurs à suivre : le génie Barrett, la chance de Lopez

Beauden Barrett (Nouvelle-Zélande) - novembre 2016

Beauden Barrett (Nouvelle-Zélande) - novembre 2016Icon Sport

Un peu comme Lopez, Brice Dulin a un coup à jouer à l'arrière de l'équipe de France. Face à Julian Savea, Noa Nakaitaci devra lui faire beaucoup mieux que l'an dernier. Charles Ollivon, Kévin Gourdon et Louis Picamoles seront pour leur part attendus au niveau du jeu au sol. Côté néo-zélandais, TJ Perenara a été préféré à Aaron Smith, très moyen récemment, à la mêlée. Enfin, ce choc aura une saveur particulière pour Uini Atonio, Néo-Zélandais d'origine.

3 stats à avoir en tête

1. De la partie à Dunedin en juin 2009, Louis Picamoles est le seul joueur actuel du XV de France à avoir déjà battu les All Blacks. Le numéro 8 tricolore a ensuite perdu 5 fois contre eux.

3. Yoann Maestri est le seul avant du groupe français a avoir disputé l'intégralité des 2 premiers tests face aux Samoa et à l'Australie. Wesley Fofana et Virimi Vakatawa ont eux aussi joué 160 minutes.

41,7. Durant leur incroyable série de 18 victoires consécutives (record mondial) d'août 2015 à octobre 2016, les All Blacks ont inscrit en moyenne 41,7 points par match. Pour 14 encaissés...

Ils ont dit

  • Wesley Fofana (centre du XV de France)
" On sait que les All Blacks peuvent nous en mettre beaucoup si on n’est pas prêt. Alors, on va s’envoyer comme des dingues !"
Wesley Fofana (XV de France) - novembre 2016

Wesley Fofana (XV de France) - novembre 2016AFP

  • Sébastien Vahaamahina (deuxième ligne du XV de France)
" C’est une question d’honneur. Certains veulent leur mettre la misère"
  • Greg Cooper (entraîneur des trois-quarts du Stade français)
" La France est peut-être la seule nation au monde qui peut inquiéter les All Blacks en envoyant du jeu"
  • Steve Hansen (sélectionneur de la Nouvelle-Zélande)
" Nous avons cherché à composer la meilleure équipe possible parce que nous nous attendons à une bataille titanesque contre la France"
Steve Hansen (Nouvelle-Zélande) - novembre 2016

Steve Hansen (Nouvelle-Zélande) - novembre 2016AFP

Notre avis

Peu importe le résultat, finalement... Face à ce qui se fait de mieux au monde (et de tous les temps ?), on attend surtout un engagement et un comportement irréprochable des Bleus. Qu'ils se lâchent, et qu'ils nous régalent ! On ne voit pas l'équipe de France sombrer comme il y a 13 mois. On mise plutôt sur un succès de la Nouvelle-Zélande, mais de moins de 10 points.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés