Icon Sport

France-Fidji (40-15) - Bulletin de notes: Spedding déjà adopté pour sa première

Bulletin de notes: Spedding déjà adopté pour sa première

Le 09/11/2014 à 10:55Mis à jour Le 09/11/2014 à 12:12

Pour leur première Spedding et Thomas ont crevé l'écran contre les Fidji. Pour Guirado et Chouly, la copie rendu est loin d'être parfaite. Le bulletin de notes.

Ils ont brillé

Sa première sous le maillot bleu a mal débuté avec deux en-avant. Mais le reste du match de Scott Spedding est vraiment bon. 199m parcourus ballon en mains, deux franchissements, sept défenseurs battus et deux actions décisives pour autant de réalisations de Thomas : l’arrière bayonnais mérite vraiment d’être revu. Il s’est parfaitement fondu au sein du collectif tricolore. Les deux autres novices, Teddy Thomas et Alexandre Dumoulin, ont su eux aussi tirer leur épingle du jeu. Le premier nommé s’est offert un triplé retentissant. Des qualités de finisseur énormes. Dommage ce petit loupé en défense sur l’essai de Ratini. Dumoulin, lui, a remporté beaucoup de duels au centre du terrain : six franchissements et trois passes après contact. S’il arrive à faire jouer davantage derrière lui, le Racingman pourrait bien faire des ravages. Attendu à l’ouverture, Camille Lopez a réussi son examen de passage pour sa troisième sélection après deux capes en Nouvelle-Zélande. Auteur d’entrée d’une merveille de passe au pied pour Thomas, il a su parfaitement occuper le terrain et a tenté régulièrement de créer du danger sur chaque phase offensive. Vraiment intéressant dans l’animation. Mais encore très perfectible sur ses tentatives de but (quatre échecs). Enfin, à noter la très bonne entrée en jeu de Benjamin  Kayser, sécurisant en touche et très disponible dans le jeu.

Alexandre Dumoulin (XV de France) pour sa première cape face aux Fidji

Alexandre Dumoulin (XV de France) pour sa première cape face aux FidjiIcon Sport

Au niveau

Le pack des Fidji n’est pas réputé pour être une foudre de guerre. Notamment en mêlée fermée. Pourtant, les piliers Mas et Menini ont eu du boulot pour stabiliser le pack tricolore. Sobres mais sans éclat. Maestri a dominé les airs (six prises de balle), étant le principal pourvoyeur des Bleus. Une très grande mobilité mais aussi deux pénalités contre lui. Pascal Papé a marqué un essai et s’est bien comporté dans les tâches obscures. Pour Thierry Dusautoir, ce n’est pas le style de match où il peut vraiment se mettre en valeur. Sept plaquages réussis tout de même avec un impact physique toujours aussi intéressant. Bernard Le Roux a été complet, que ce soit en défense ou en touche. Mais très peu d’apport offensif. Gavé de ballons, Sébastien Tillous-Borde a joué juste, même si un petit manque de vitesse peut lui être reproché. Actif, Wesley Fofana s’est longtemps heurté à la défense adverse. Mais à force de persévérance (dix courses, 53m parcourus, quatre défenseurs battus), le Clermontois a franchi la ligne pour le dernier essai des Bleus. Mais il compte deux ballons perdus et un seul plaquage réussi sur trois tentés. Enfin, Yoann Huget a rongé son frein mais dès qu’il a été servi, le Toulousain s’est illustré : trois passes après contact et trois défenseurs battus.

Thierry Dusautoir tente ici de stopper Masi Matadigo

Thierry Dusautoir tente ici de stopper Masi MatadigoIcon Sport

Ils ont déçu

Lorsqu’une équipe marque quarante points, difficile d’être sévère envers les joueurs. Mais avec trois lancers en touche perdus, Guilhem Guirado a connu du déchet dans un secteur où il était particulièrement attendu. De l’activité mais très peu de différence faite à l’impact. Enfin, autre petite déception : Damien Chouly. Dans un match aussi ouvert, on était en droit d’attendre beaucoup plus du Clermontois. Seulement 14m parcourus ballon en mains, deux ballons perdus, un plaquage raté et deux pénalités concédées.

Guilhem Guirado, le talonneur des Bleus - France Fidji - 8 novembre 2014

Guilhem Guirado, le talonneur des Bleus - France Fidji - 8 novembre 2014Icon Sport

Contenus sponsorisés
0
0