Midi Olympique

Incohérentes tournées

Incohérentes tournées
Par Rugbyrama

Le 05/07/2008 à 15:21Mis à jour

Le XV de France est en vacances. Mais à quel prix ? Les deux dernières tournées estivales ont été un fiasco. Entre Coupe du monde, Coupe d’Europe, Top 14 et tournées, c’est le rugby qui risque gros.

Président de la LNR pour encore quelques mois, Serge Blanco rêve de supprimer les tournées pré et post-Coupe du monde. Et pour cause. Celle de 2007 en Nouvelle-Zélande et celle de cette année en Australie lui donnent raison à 100%. Car même avec les demi-finalistes, on voit mal comment le XV de France aurait fait, après une saison de plus d'un an, pour l"emporter aux antipodes. Alors sans les demi-finalistes...

"Je n'envisage pas de prendre deux fois cinquante points" , avait déclaré Marc Lièvremont avant de prendre place dans l'avion. Mais les valises qu'il avait prévues sont juste assez grandes pour accueillir tous les points ramassés en deux matchs. Amer, le sélectionneur tricolore déclarait : "On montre les limites du fonctionnement à la française. Pour ne parler que du capitaine Lionel Nallet, une saison à 53 semaines, ce n'est vraiment pas possible. Il y a des satisfactions collectives par rapport au courage de l'équipe, individuelles aussi. Mais il y a quand même pas mal d'abattement. Même si avant le match, on veut se persuader, car on est des compétiteurs, que tout est possible, malgré tout les Australiens nous ont ramenés devant notre réalité, qui est difficile à assumer." Pourtant il avait constitué un bon groupe et décidé de lancer des jeunes dans le grand bain. Au niveau de l'état d'esprit, rien à redire. Au terme de ces deux rencontres, il semblerait même que, malgré un jeu inconsistant, il faut l'admettre, le XV de France ait retrouvé une mêlée. Mais comme l'ont rapporté ceux qui ont déjà vécu la tournée en Nouvelle-Zélande, être ainsi envoyés au carton est plutôt traumatisant.

177 points en quatre matchs

Même si le staff tricolore a souligné qu'il n'y aurait pas de perdants sur cette tournée, force est de constater que si. De ces tournées improbables, incohérentes aussi par la faute du calendrier national, personne n'y gagne. Pour ne pas dire que tout le monde y perd : joueurs, entraîneurs, même les stades ne font pas le plein... Et que dire de l'image du rugby ? Alors oui, pour ses derniers mois d'exercice, Serge Blanco doit mener ce combat. Et s'il n'est pas gagné en décembre, ses successeurs devront le poursuivre. Le problème ne se posera pas l'an prochain avec un rythme "plus décent" réhabilité. La tournée débutera en effet après la finale du Top 14, le 12 juin. Mais quatre ans, ça passe vite et la prochaine Coupe du monde (2011 en Nouvelle-Zélande) mettra de nouveau le rugby français face à ses incohérences.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés