Icon Sport

"Il va falloir se méfier"

Marty : "Il va falloir se méfier"
Par Rugbyrama

Le 17/11/2009 à 17:14Mis à jour

Titulaire en Bleu, samedi contre les Samoa, pour la première fois depuis le Tournoi des 6 Nations 2008, le Perpignanais David Marty revient avec un objectif en tête : démontrer qu'il a sa place au centre de l'attaque française pour affronter la Nouvelle-Zélande dans dix jours à Marseille.

Remplaçant contre l'Afrique du Sud, vous deviez avoir hâte de vous retrouver enfin dans le XV de départ, dix-neuf mois après votre dernière titularisation ?

David MARTY : Je suis avant tout un compétiteur donc oui, je tiens à jouer le maximum de matchs en étant très impliqué. Ceci dit, je reviens tranquillement. Être de nouveau sélectionné après tous ces mois sans équipe de France me fait du bien. C'était mon objectif. J'étais déjà très content de jouer quasiment une mi-temps contre l'Afrique du Sud avec un gros match des Bleus et une victoire à la clé.

Votre entrée en jeu, vendredi dernier contre les Springboks, a été plutôt satisfaisante. Ce match contre les Samoa est-il l'occasion idéale pour gagner sa place contre les All Blacks à Marseille ?

D. M. : C'est le prochain objectif, en effet. Tous les joueurs alignés contre les Samoa auront à coeur de montrer que le groupe France est composé d'un vivier de trente joueurs d'égal niveau et que la titularisation des uns ou des autres ne change en rien les résultats du XV de France. Savoir que je suis attendu ou que ce match constitue un vrai test pour beaucoup ne me stresse pas pour autant.

A quel genre de match vous attendez-vous contre les Samoans au Stade de France ?

D. M. : On parle beaucoup de l'agressivité des Sud-Africains mais les Samoans ne sont pas en reste. On sait à quoi s'attendre. On ne leur retirera pas leur réputation. Ce sera très engagé mais d'un autre côté, les Samoans proposeront probablement davantage de jeu que les Springboks. Il va falloir se méfier et respecter vraiment cette équipe.

Pour votre retour, vous serez associé au centre à Yannick Jauzion avec qui vous comptez la majorité de vos sélections. Un réel avantage ?

D. M. : Ça fait quand même quelque temps, maintenant, que je n'ai pas joué à ses côtés... Mais Yannick est quelqu'un qui fait bien jouer les copains. Il aime aller au contact de la défense et faire jouer derrière lui. Il se régale. Très souvent, du coup, son compère se régale, lui aussi.

Contenus sponsorisés