Icon Sport

L'homme du match : Jaminet au plus-que-parfait

L'homme du match : Jaminet au plus-que-parfait
Par Rugbyrama

Le 13/07/2021 à 15:43Mis à jour Le 13/07/2021 à 15:44

XV DE FRANCE - Six jours après la cruelle défaite des Bleus lors du premier test en Australie, les Français ont dominé les Wallabies avec un grand Melvyn Jaminet. Celui qui avait perdu l'ultime ballon du premier match a aujourd'hui rejoint les sommets.

Un pied clinique

On ne l’attendait pas de si près. Habitué des pénalités lointaines - avec un premier coup de pied à la 3e minute - l’arrière a aujourd’hui remplacé Louis Carbonel au but. Alors qu’il avait failli donner la victoire lors du premier test, le Perpignanais a régné en maître face aux perches. Avec 7 pénalités et une transformation, Jaminet a inscrit 23 des 28 points français pour son deuxième match en Bleu. En coin, de loin, à gauche, à droite, le Catalan a converti chaque occasion de repousser les Australiens hors d’un deuxième succès. C’est encore lui, qui à trois minutes du terme, a redonné l’avantage aux Bleus pour sceller le premier succès en terre australe depuis 31 ans.

Son adresse face aux perches est à noter en même temps que sa puissance au pied dans le jeu courant. En première mi-temps, ses longs dégagements ont plusieurs fois permis aux Français de respirer et de bouter les assauts australiens hors de la ligne d’essai bleue. Ballon en main, le Perpignanais s’est montré une nouvelle fois très propre durant quatre-vingt minutes. En plus de ses pénalités, Melvyn Jaminet a constamment mis ses coéquipiers dans l’avancée. Avec 62 mètres gagnés, il termine la rencontre comme le meilleur français dans ce secteur, juste devant Baptiste Couilloud (61) et Cameron Woki.

À la relance

À la 52e minute, Melvyn Jaminet a d’ailleurs été proche de réaliser l’action du match. À 19-16 pour les Bleus, le Perpignanais a sauté plus haut que tout le monde sous une chandelle australienne et a ensuite cavalé dans la moitié de terrain adverse, semant la zizanie chez les Wallabies. Après un crochet sur Noah Lolesio, le Catalan a envoyé une passe de basketteur vers Cameron Woki, qui a lui-même retrouvé Baptiste Couilloud dans les vingt-deux mètres australiens. Finalement, l’action s'est terminé en une pénalité convertie par le buteur du jour.

Jaminet a répondu aux attentes du public et surtout de son sélectionneur, qui n’a pas manqué d’expliquer le choix de Jaminet à la place de Carbonel en tant que buteur. “Pourquoi ? Il a fait 100%, vous avez votre réponse. Il avait un physique torp ingrat quand il était jeune, il est parti sur un autre chemin. Il a retrouvé de la confiance à Perpignan et c'est une véritable pépite. Même critiqué, nous savions qu'il avait besoin de vivre cette expérience et qu'il allait répondre présent”.

Cette semaine, le nouveau manager de Perpignan Patrick Arlettaz défendait déjà son joueur dans les colones de Midi Olympique et annonçait “un potentiel hors du commun avec sa longueur de jeu au pied ou encore sa capacité à gagner des duels” et de conclure “il aura beaucoup d’autres sélections j’en suis convaincu". Melvyn Jaminet est bien lancé.

Par Clément LABONNE

Contenus sponsorisés