Other Agency

Azagoh : "Il y a un vrai palier entre le Top 14 et le niveau international"

Azagoh : "Il y a un vrai palier entre le Top 14 et le niveau international"
Par Rugbyrama

Le 17/07/2021 à 16:15Mis à jour

TEST MATCH - À l’issue du dernier match de la tournée des Bleus en Australie, perdu 33-30, le deuxième ligne a dressé certains bilans de cette expérience et garde la tête tournée vers l’avenir.

Comment vous êtes-vous senti lors de cette rencontre ?

C’était mon deuxième match, je me suis senti bien jusqu’à la fin où je manquais un peu de rythme et ça s’est vu je pense. Très content d’avoir pu participer à ces deux matchs dans cette tournée.

Ça a été un peu compliqué en mêlée aujourd’hui…

Je n’ai pas de réelles explications. Je pense qu’il faut demander ça aux piliers. Je trouvais que c’était du 50-50 même si on a pris des pénalités. On n’a pas toujours l’impression que c’est nous qui sommes en faute. Il vaut mieux s’adresser aux piliers qu’aux deuxièmes lignes, je botte un peu en touche…

Quel était le sentiment dans le vestiaire après le match ?

Ce soir, on ne va pas se le cacher on est tous déçus du résultat, parce que les trois matchs on été âpres, les résultats ont été serrés. Lors du deuxième match, on s’est donné l’opportunité de jouer cette finale ce soir. Malheureusement, on a perdu, mais nous sommes assez fiers de la tournée que nous avons produite. C’était difficile, on était, selon les articles dans les médias, les bizuths et je pense qu’on a tous répondu présent dans cet événement-là.

Qu’avez-vous découvert avec le niveau international ?

La vitesse de jeu, l’exigence, etc. C’est vrai qu’il y a un vrai palier entre le Top 14 et le niveau international. J’ai pu découvrir ça, tout va beaucoup plus vite et il y a beaucoup plus d’exigence.

Quand on a goûté à l’équipe de France, on ne veut qu’y retourner ?

Oui, c’est sûr qu’on y pense maintenant qu’on a goûté au Coq. Mais ce qui va être primordial, c’est un bon retour en club, bien se préparer pour la future saison. Et ça passera par de très bons matchs avec nos équipes respectives. Ensuite, oui on pourra penser à plus loin.

Ça fait quoi de se dire que vous êtes en vacances après cette très longue saison ?

La coupure va nous faire à tous le plus grand bien. Ce fut une saison très longue. Malheureusement, on ne la termine pas de la meilleure des manières, mais on garde pour la plupart de très bons souvenirs de cette tournée, parce que c’était quelque chose de magique. Maintenant, place aux vacances et ça va nous faire du bien pour souffler et repartir dans nos clubs.

Propos recueillis par Yanis GUILLOU

Contenus sponsorisés