Icon Sport

Jalibert-Ntamack, une association attendue mais qui ne s'est jamais trouvée

Jalibert-Ntamack, une association attendue mais qui ne s'est jamais trouvée
Par Leo Faure via Midi Olympique

Le 06/11/2021 à 23:30Mis à jour Le 07/11/2021 à 13:24

XV de FRANCE - Grande curiosité de la composition d'équipe du XV de France, l'association des deux ouvreurs « pépites » du rugby français, Matthieu Jalibert et Romain Ntamack, dans une configuration 10-12, était sur le papier pleine de promesses. Dans les faits, elle ne s'est jamais réellement concrétisée. Le débat reste entier sur la pérennité d'une telle formule pour lancer le jeu français.

C'était, finalement, l'autre enjeu de ce match. L'information qui avait fait parler, ces dernières semaines, bien plus que l'Argentine, ses talents d'embrouilleuse et le combat toujours féroce qu'elle impose aux Bleus : après avoir alterné (7 titularisations chacun), puis hésité, le staff du XV de France avait décidé de sauter le pas en titularisant tout à la fois Matthieu Jalibert et Romain Ntamack, au coup d'envoi de ce premier test-match d'automne. Le choix de ne pas choisir entre deux de ses plus beaux talents offensifs, œuvrant initialement au même poste d'ouvreur.

Deux passes seulement entre deux joueurs pourtant connectés

Matthieu Jalibert France-Argentine Rugby

Matthieu Jalibert France-Argentine RugbyIcon Sport

Pour l'occasion, le Toulousain débutait avec le 12 dans le dos, laissant le poste préférentiel au Bordelais. Et donc, quel bilan pour cette première ? Rien qui ne pourra, dans l'immédiat, éteindre le débat.

A la décharge des deux joueurs, le XV de France a longtemps souffert dans le défi physique et perdu les premiers impacts, ce qui l'a obligé à se contenter de peu de munitions et, sur celles dont il disposait, il a dû évoluer sous pression. Un déficit qui ne saurait toutefois expliquer totalement cette statistique : au long des 54 minutes qu'ils ont partagées sur la pelouse, Matthieu Jalibert et Romain Ntamack se sont fait... 2 passes. Dans ce laps de temps, l'ouvreur bordelais avait pourtant touché 16 ballons qu'il a tapés, gardés pour lui ou faits jouer autour de lui. Sans réellement se connecter à son associé toulousain.

Jalibert coupable sur le premier essai, Ntamack vite remplacé

Finalement, ce sont surtout les difficultés que les deux joueurs ont partagées. Sur un renvoi aux 22m anodin, Matthieu Jalibert ne se donnait pas de confort et, un rien dilettante, tapait trop proche de sa ligne des 22m. Contré par Matera dans une action « gag », il ne pouvait finalement pas empêcher Tomas Cubelli d'aplatir le premier essai du match.

Romain Ntamack, pas plus en réussite, s'isolait juste en suivant sur une passe de... Jalibert. Pris au sol, il concédait une pénalité qui aurait pu encore coûter cher aux Bleus. Finalement sans frais.

Dans l'ensemble, c'est bien le Toulousain qui s'est avéré le plus en difficulté, à un poste qu'il n'occupe plus depuis deux ans. Fabien Galthié ne s'y est d'ailleurs pas trompé, en choisissant de le remplacer dès la 54e minute de jeu par Jonathan Danty. Pour Ntamack, un match difficile conclut de façon précoce. Et une tête des mauvais soirs, à sa sortie du terrain.

Romain Ntamack France-Argentine Rugby

Romain Ntamack France-Argentine RugbyIcon Sport

Danty maintient le débat vivace

Après sa sortie, justement, la comparaison avec un spécialiste du numéro 12 a d'ailleurs fait son œuvre, pour tempérer les ardeurs autour de cette association Jalibert-Ntamack. En vingt-cinq minutes sur la pelouse, Danty a eu le loisir de rappeler que les automatismes d'un poste ne s'inventent pas. A ses côtés, Jalibert a d'ailleurs retrouvé des espaces et du mordant.

Tranchant, apportant une densité physique qui avait jusque-là cruellement manqué aux Bleus sur la ligne d'avantage, le trois-quart centre rochelais a relancé ce débat toujours vivace : associer Jalibert et Ntamack est-il une évidence ou une utopie ?

A court terme, le staff des Bleus devra trancher. A moyen terme, cette association devra trouver des affinités sur le terrain si elle veut s’inscrire dans le temps. Ce qui n'est pas une simple affaire quand on sait que les deux joueurs ne nourrissent pas, à la vie, lesdites affinités.

L'association Jalibert - Ntamack doit-elle être reconduite ?

Sondage
16241 vote(s)
Oui, laissons leur une chance
Non, c'est un échec
Contenus sponsorisés