Icon Sport

Une réforme pour un championnat plus attractif

Une réforme pour un championnat plus attractif
Par Rugbyrama

Le 16/02/2018 à 16:22Mis à jour Le 16/02/2018 à 16:24

Demain, le Super Rugby reprend ses droits sur l'hémisphère Sud. Cette nouvelle édition est marquée par le passage de 18 à 15 équipes. 3 équipes font donc les frais de cette réforme. Les franchises sud-africaines des Kings et les Cheethas ont déjà rejoint la ligue Celte, tandis que les Australiens de la Western Force rejoignent l'Indo Pacific Rugby.

Après 2 saisons à 18 équipes, le Super Rugby revient à un format plus traditionnel, avec 15 équipes réparties dans 3 conférences. Les Sunwolves de Tokyo feront partie de la conférence australienne, tandis que les Jaguares de Buenos Aires intègrent la conférence sud-africaine.

Les joueurs des Sunwolves

Les joueurs des SunwolvesIcon Sport

Seule la conférence néo-zélandaise sera composée exclusivement de franchises d'une même nation. Ainsi répartie, chaque équipe disputera 16 matchs (un de plus que l'an passé) programmés sur 18 journées. Le calendrier d'une équipe correspondra à 8 rencontres contre les autres membres de sa franchise (aller-retour), et 8 rencontres inter-franchises, contre des équipes programmées au préalable. Chaque équipe affrontera 12 de ses 14 adversaires.

Ce qui vous attend

En retirant 3 franchises de milieu de tableau, (13e, 12e, et 11e l'an passé) le niveau moyen du Super Rugby va augmenter. Les équipes du bas de tableau, ont toutes été conservées permettant au Sunwolves de poursuivre leur progression. Une progression qui passe par le recrutement de 9 joueurs japonais (la plus part internationaux) dont le capitaine des Brave Blossoms Michael Leicht. Cette saison pourrait être charnière également pour les Jaguares. Les Argentins pourraient s'inviter pour la première fois en phases finale. Mais l'enjeu sera extra-sportif pour cette franchise. Alors que les joueurs ont fait l'effort de revenir au pays pour jouer avec la sélection nationale, le départ de Cordero vers Exeter inquiète. L'Argentine pourra-t-elle se passer de plusieurs cadres comme Facundo Isa, Santiago Cordero ou Ramiro Herrera pour la prochaine Coupe du Monde ?

La joie des Jaguares - 26 février 2016

La joie des Jaguares - 26 février 2016AFP

Enfin, cette réforme pourrait atténuer la domination des franchises de la Fougère. L'an passé 4 des 5 équipes néo-zélandaises accédaient aux phases finale. Cette saison, parmi les 8 équipes qualifiées, 3 places sont réservées à chaque premier de franchise. Les 5 dernières places seront attribuées par le classement général. Étant donné que la moitié de leurs rencontres se disputeront entre eux, les Highlanders, les Chiefs, les Hurricanes, voire les Crusaders devront redoubler d'efforts pour se qualifier. Avec moins d'équipes dans le ventre mou et de plus en plus d'équipes à la lutte pour les quarts de finale, ce Super Rugby s'annonce des plus spectaculaires à l'image de la première rencontre qui aura lieu demain à 14 heures, entre les Stormers et les Jaguares.

Par Baptiste Barbat.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0