Icon Sport

Les Crusaders dans un autre monde

Les Crusaders dans un autre monde
Par Rugbyrama

Le 23/05/2021 à 19:10Mis à jour

SUPER RUGBY TRANS-TASMAN - Dans le duel des deux champions, les Crusaders ont écrasé les Reds, 63-28 avec un Mo'Unga en état de grâce. Il a réussi le premier triplé de sa carrière.

Dans la compétition "Trans-Tasman", c'était le match que tout le monde attendait. Le match entre les champions du Super Rugby Aotearoa et du Super Rugby AU, les Crusaders contre les Reds. On voulait vraiment savoir où en étaient les Australiens après l’isolement du Covid-19. On pouvait penser que les Reds allaient accrocher les champions néo-zélandais, surtout dans leur antre du Suncorp Stadium. Eh bien on n’aura pas été déçu: les champions du Super Rugby Aotearoa ont donné une leçon de rugby aux champions du Super Rugby AU en l’emportant sur le score hallucinant de 63 à 28 ! Sur ce match, il ne fait aucun doute que les Crusaders sont la meilleure équipe provinciale du rugby mondial. On n'ose pas écrire équipe de club, mais qu'aurait donné une confrontation avec le Stade Toulousain ?

Un début de match de feu

Les Crusaders ont donc crucifié des Reds pourtant au complet. Les Reds se retrouvaient menés 28 à 0 après 28 minutes de jeu sans avoir vraiment l’impression d’être dominés outrageusement. Mais les Crusaders étaient venus motivés, après une entrée en demi-teinte une semaine plus tôt contre les Brumbies (victoire de 2 petits points). Cody Taylor, le capitaine, le soulignait après le match: “Nous n’étions pas vraiment satisfaits de la façon dont nous avions fini le match contre les Brumbies la semaine dernière. Nous avons donc bien préparé ce match en sachant qu’il était toujours difficile de gagner à Brisbane. Et il nous fallait bien démarrer le match, ce que nous avons su faire.” Dès la 6e minute, Mounga’a récupérait un ballon cafouillé par des attaquants des Reds trop pressés de vouloir écarter les ballons.

A la 11e minute, c’est un coup de pied hasardeux d'O’Connor qui tombait dans les bras adverses. Mounga’a se voyait ouvrir l’espace et prenait le trou pour une course en biais afin de se rapprocher de son ailier Reece qu’il démarquait d’une longue passe. A la 14e minute, les off-loads précis des Crusaders permettaient à Douglas de mettre son numéro 8 Grace dans le trou pour qu’il aille inscrire un troisième essai. Enfin, à la 28e, les mouvements des soutiens des Crusaders déstabilisaient la défense des Reds et Mo'unga dominait l'arrière Hegarty en un contre un. Le rythme, la précision et les angles de course des Crusaders leur avaient permis de démanteler la défense des Reds au-delà de ce qu'on aurait pu imaginer.

Pour Liam Wright, le capitaine des Reds, le choc était total: “ l’intensité qu’ils mettent est exceptionnelle. Ils saisissent la moindre erreur et vous la font payer cash, pourtant nous n’avions pas l’impression de commettre beaucoup d’erreurs.” L’essai du demi de mélée McDermott suite à une mélée à 5 pouvait laisser un espoir aux Reds même si le score de 28 à 7 à la pause semblait impossible à remonter.

Les Reds tentent de réagir

Et la deuxième mi-temps démarra comme la première, avec des Crusaders au sommet de leur art: 43e minute, c’est un coup de pied croisé qui permettait à Reece de marquer. Puis Mo'unga faisait parler son jeu de jambes, échappant à O’Connor pour filer sous les poteaux. A la 58e minute, l’arbitre accordait un essai de pénalité suite à l’écroulement d’un maul de touche sur la ligne des Reds. Curieusement, c’est à 14 contre 15 (carton jaune pour le pilier des Reds Hoopert) que ces derniers se montrèrent le plus dangereux avec un essai du No 8 Wilson, suite à une course de 50 m et une feinte de passe.

Puis, le même Wilson contrait un coup de pied de Fainga'anuku pour ramasser et donner d’une passe aveugle à son ailier Vunivalu qui marquait, ramenant le score à 49 à 21. Les Crusaders remettaient le pied sur l’accélérateur et inscrivaient deux nouveaux essais par Wlliams et le capitaine Taylor, les Reds réduisant l'écart à la 80e minute par Paenga-Amosa. Tous les observateurs ne pouvaient qu’admirer la maîtrise technique, la précision, l’intelligence tactique d’une équipe des Crusaders qui a produit un match exceptionnel. Ritchie Mounga’a, sans surprise désigné homme du match, revenait sur la performance de son équipe : “Nous avions bien préparé notre coup et voulions jouer les bons ballons. Il s’est avéré que les opportunités se sont présentées plus tôt dans le match. Notre plan était de les prendre au centre pour pouvoir ensuite écarter les ballons pour nos ailiers mais, pour y arriver contre une équipe comme les Reds, il faut un très haut niveau de technique individuelle pour pouvoir multiplier les off-loads dans le bon tempo. Ce match est vraiment le meilleur que nous ayons joué cette saison."

Par Jacques Broquet

Contenus sponsorisés