Icon Sport

En Super 15, certains jouent gros avant le Mondial

En Super 15, certains jouent gros avant le Mondial
Par AFP

Le 12/02/2015 à 09:50Mis à jour Le 12/02/2015 à 11:55

Le Super 15 débute vendredi dans l'hémisphère sud. A quelques mois du Mondial en Angleterre, Sud-Africains, Néo-Zélandais et Australiens jouent gros.

Les provinces de l'hémisphère sud retrouvent vendredi les joutes débridées d'un Super 15 au goût particulier: tandis que certains s'échineront à briller en vue du Mondial anglais à l'automne, certaines stars comme Dan Carter vivront leur dernière édition. Avant de passer à 18 à partir de 2016 en intégrant des franchises argentine et japonaise (plus une sud-africaine), le Super rugby aux couleurs des trois grandes nations du sud (Nouvelle-Zélande, Australie, Afrique du Sud) restera-t-il aux mains des Waratahs de Sydney ? Ou reviendra-t-il au pays du long nuage blanc, où les Crusaders de Richie McCaw, battus en finale l'an passé, attendent de renouer avec le dernier de leur septième titre conquis en 2008 ?

Au-delà du trophée, on surveillera surtout les hommes en cette année de Coupe du monde: certains vont jouer gros. Ce sera le cas de l'emblématique ouvreur des All Blacks Dan Carter, en perte de vitesse en sélection malgré ses 102 capes. A presque 33 ans, le chef d'orchestre des Crusaders de Christchurch aura un devoir d'exemplarité alors qu'Aaron Cruden, cornac des Chiefs d'Hamilton, menace son hégémonie. Ce sera l'ultime tour de piste austral de Carter avant de partir en décembre pour le Racing-Métro en Top 14. Ses adieux aux Crusaders seront peut-être accompagnés de ceux de Richie McCaw (34 ans), le capitaine des All Blacks que l'on dit tout proche de la retraite. Les deux joueurs devraient d'ailleurs ouvrir le bal vendredi (07H35 françaises) face aux Melbourne Rebels à Christchurch. D'autres All Blacks disputeront leur dernière édition, comme les centres Conrad Smith et Ma'a Nonu qui feront ensuite leurs bagages pour la France, ou les première ligne Tony Woodcock et Keven Mealamu, qui tireront leur révérence après la Coupe du monde.

Handicapé par de nombreuses blessures, l'Australien David Pocock effectue son retour

Handicapé par de nombreuses blessures, l'Australien David Pocock effectue son retourIcon Sport

Le retour de Pocock

Il sera question de vétérans mais aussi d'ambitieux dans ce Super rugby qui s'étendra jusqu'au 4 juillet, date de la finale, à deux mois et demi du début du Mondial. Le Néo-Zélandais Sonny Bill Williams, fraîchement revenu de son expérience à XIII et déjà réintégré chez les All Blacks, en profitera pour reprendre tout à fait ses marques à XV au sein des Waikato Chiefs, qui briguent un troisième titre en quatre ans après 2012 et 2013. On guettera aussi le retour de David Pocock, brillant troisième ligne et capitaine des Wallabies avant que deux graves blessures à un genou n'hypothèquent ses saisons 2013 et 2014. Désigné capitaine des Brumbies de Canberra pour la première journée, il visera un retour avec le maillot jaune.

Dans le même temps, les Waratahs, détenteurs de la couronne, serviront de laboratoire pour les Wallabies. A leur tête, le nouveau sélectionneur Michael Cheika, le capitaine Michael Hooper et l'arrière vedette Israel Folau tenteront de retrouver la magie de l'an passé en espérant que cela bénéficie à l'équipe nationale. Enfin, les provinces sud-africaines voudront tirer leur épingle du jeu après quatre éditions de disette. Les Sharks de Durban présentent les meilleures chances avec en guide le jeune ouvreur des Springboks Pat Lambie, associé au demi de mêlée Cobus Reinach, lui aussi prétendant la sélection nationale.

Le palmarès des 10 dernières saisons

2014: NSW Waratahs (AUS)
2013: Waikato Chiefs (NZL)
2012: Waikato Chiefs (NZL)
2011: Queensland Reds (AUS)
2010 (Super 14): Blue Bulls (RSA)
2009: Blue Bulls (RSA)
2008: Canterbury Crusaders (NZL)
2007: Blue Bulls (RSA)
2006: Canterbury Crusaders (NZL)
2005 (Super 12): Canterbury Crusaders (NZL)

Contenus sponsorisés