Un Super 15 en 2011

Un Super 15 en 2011
Par Rugbyrama

Le 19/05/2009 à 16:46Mis à jour

Nouvelle formule, nouvelle appellation... En 2011, le Super 14 va radicalement changer de visage. Comme l'a annoncé la Sanzar, organisateur de cet événement ainsi que des Tri-Nations qui réunit les trois pays du Sud, il va se muer en Super 15 avec l'intégration d'une franchise australienne.

C'est la province de Melbourne qui, en 2011, devrait avoir son équipe dans la reine des épreuves du Sud. Une question se pose toutefois sur la compétitivité de cette future formation et de ses homologues australiennes. Celles-ci n'ont ainsi réussi à placer aucune de leurs représentantes en demi-finale de l'actuel exercice. Une répartition encore plus importante des talents ne relèvera certainement pas le niveau des "Aussies" et leurs chances de remporter la compétition.

Trois groupes de cinq, six équipes en phases finales

La formule va donc considérablement évoluer. Désormais, les participants seront regroupés en trois conférences de cinq équipes chacune. Cette répartition s'effectuera par nation. Pour l'instant, il y a cinq formations néo-zélandaises ou sud-africaines et seulement quatre australiennes. Toutes les équipes disputeront seize rencontres dans la saison régulière. En effet, chacune affrontera deux fois tous ses adversaires du même groupe (une fois à domicile et une fois à l'extérieur), ce qui fera en tout huit matchs. Puis jouera huit rencontres supplémentaires (quatre à domicile et quatre à l'extérieur) contre des formations d'une autre conférence. Ceci implique donc que toutes les équipes de la compétition ne se rencontreront pas.

Au terme de cette première partie de championnat, six équipes seront qualifiées pour les phases finales. Les leaders des trois conférences le sont d'office et les trois équipes qui auront obtenu le plus de points derrière eux les accompagneront. Parmi les leaders, les deux meilleurs (ceux qui auront fini avec le plus grand nombre de points) joueront directement les demi-finales. Le moins bon premier ainsi que les trois autres formations disputeront des barrages pour les rejoindre. Un système plutôt complexe.

De février à août

Suite à ces importantes modifications, le calendrier va lui aussi changer. La compétition se déroulera sur 24 semaines. Elle commencera lors de la dernière de février et se terminera à l'issue de la première d'août. Entre-temps, le "Super 15" sera suspendu pendant trois semaines en juin. Un arrêt qui ne sera toutefois pas synonyme de repos pour les joueurs sudistes puisque cette période sera réservée aux matchs internationaux. Mais cette modification de calendrier entraîne également un bouleversement de celui des Tri-Nations, l'autre grande compétition de la région, qui voient les trois équipes nationales s'affronter. Ils seront repoussés et démarreront débuter à la mi-août pour prendre fin courant octobre.

La Sanzar est parvenue à cet accord dans l'espoir de relancer une compétition en perte de vitesse. En effet, les stades sont de plus en plus vides chaque week-end et l'attrait du public pour le championnat ne cesse de diminuer. L'instauration de la nouvelle formule permettra d'instaurer un maximum de derbys entre équipes d'une même nation et les responsables espèrent qu'elle déclenchera une vague de passion autour de ces rencontres. Dans un second temps, relancer l'attractivité de l'épreuve pourrait évidemment avoir des répercussions sportives et économiques. Si les bénéfices sont au rendez-vous, les moyens financiers seront plus importants et les stars All Black, Springboks ou Wallabies pourraient être moins tentés par les expériences nordistes.

Contenus sponsorisés