Les Crusaders en croisière

Les Crusaders en croisière
Par Rugbyrama

Le 25/03/2008 à 12:00Mis à jour

La franchise néo-zélandaise, invaincue après six journées de Super 14, impressionne. Favorite de cette édition 2008, elle est bien pour un septième sacre.

38. C'est le nombre de points inscrits en moyenne par les Crusaders à chacun de leur match depuis le coup d'envoi du Super 14. En six rencontres, ils ont marqué 228 points, laminant notamment les Bulls en Afrique du Sud 54 à 19. Les actuels tenants du titre ne sont plus ce qu'ils étaient certes, sans les Matfield, Cronje, Spies, Botha et Habana partis s'exiler ou blessés, mais le symbole est fort. D'autant que les ténors du championnat sont eux aussi logés à la même enseigne. A l'image de la Western Force (4e), qui n'a pas résisté elle non plus. Elle a été battue sur son terrain 29-24 il y a trois semaines, par des Néo-Zélandais qui avaient su trouver les ressources nécessaires pour remonter un déficit de douze points.

Voilà donc les joueurs de Christchurch seuls en tête du Super 14. Sacrés six fois dans cette compétition, ils partent favoris pour décrocher un septième titre cette année après une saison 2006-2007 décevante. Amputés de leurs internationaux néo-zélandais partis préparer la Coupe du monde lors des six premières journées, ils s'étaient qualifiés pour les demi-finales mais avaient été sortis par les Bulls (27-12). Cette saison, les internationaux sont bien là. Et ça se voit. Le capitaine des All Blacks Richie McCaw excelle toujours autant, quand l'ouvreur Daniel Carter a (enfin) retrouvé son niveau après une Coupe du monde en demi-teinte.

Seuls les Sharks ?

Bref, rien ne semble pouvoir résister aux Crusaders cette année. A part peut-être les Sharks. L'équipe de Frédéric Michalak est invaincue elle aussi, mais n'a joué que cinq matchs pour le moment et n'a pris qu'un point de bonus (contre cinq pour les Néo-Zélandais). Du coup, elle pointe déjà huit points derrière le leader… La venue des Sud-Africains à Christchurch le 2 mai prochain est attendue avec impatience.

Contenus sponsorisés