Icon Sport

In Extenso Supersevens 2021 : la Section gâche le plan du Racing !

In Extenso Supersevens 2021 : la Section gâche le plan du Racing !
Par Rugbyrama

Le 14/08/2021 à 22:50Mis à jour Le 14/08/2021 à 22:53

IN EXTENSO SUPERSEVENS 2021 - Le Racing avait tout misé sur cette première étape pour se qualifier directement pour la finale dans son stade. C’était sans compter l’abnégation des Palois.

À la sortie des compositions des 16 équipes prenant part à cette première étape estivale de l’In Extenso Supersevens, tous ont pu constater l’extrême différence entre les clubs. Du moins, avec un club. Le Racing 92, tenant du titre, premier champion de rugby à VII la saison passée, cent vingt-huit ans après avoir été le premier champion de France à XV, a décidé de tout miser sur ce week-end du 15 août.

Sachant que les trois vainqueurs des tournois estivaux seraient d’office qualifiés pour la finale le 13 novembre à Nanterre, dans la Paris-La Défense Arena, le groupe de Laurent Travers est venu avec ses meilleures armes. « Au Racing, on a toujours l’ambition d’être les meilleurs, quelle que soit la compétition dans laquelle on est engagé, expliquait l’entraîneur francilien au micro de Canal +, juste avant la finale. Et nous voulions répondre présent car la finale se déroule dans notre maison, la Paris-La Défense Arena. On avait à cœur d’y être. On fait donc tout pour faire partie de ces huit. »

Une finale mal maîtrisée

Mais il y eut un hic lors de cette première du triptyque estival du VII, qui fut une vraie réussite. Un grain de sable dans les rouages de la machine « made in » Ile-de-France. La Section paloise, coachée par Geoffrey Lanne-Petit, a joué idéalement son coup. Dans une finale pleine d’approximations, dues sans aucun doute à la fatigue accumulée de toute la journée de tournoi, les Palois ont usé de patience pour faire déjouer les Racingmen.

Si des récupérations hautes offraient des essais à Dupichot et Gibert pour faire un break dès la 4e minute, les tenants du titre n’ont pas su gérer leur avance et ont été coupables de nombreuses fautes. Pénalisés par les cartons jaunes de Dorian Laborde et Ben Volavola, ils ont vu les Palois revenir grâce à un grand Rayne Barka. Grâce à son accélération foudroyante, le talonneur a douché les espoirs adverses et a pris leur revanche sur leurs adversaires, qui les avaient battus en finale.

Par Quentin PUT

Les Palois heureux de leur victoire au Supersevens

Les Palois heureux de leur victoire au SupersevensIcon Sport

In Extenso : ensemble pour aller plus haut
Contenus sponsorisés