Midi Olympique

France 7 : défi olympique

France 7 : défi olympique
Par Vincent Bissonnet via Midi Olympique

Le 11/07/2019 à 18:33Mis à jour Le 11/07/2019 à 18:48

SEVENS - À Colomiers, les garçons de Stephen Parez, à Kazan (Russie) pour les filles d'Anne-Cécile Ciofani, les Bleus du 7 jouent leur qualification ce week-end pour les JO.

D’Elche en Espagne à Moscou en Russie en passant par Le Cap, Sydney, Las Vegas ou encore Hong-Kong, les Bleus du VII ont parcouru, au fil de cette saison, quelque 110 000 km. Soit presque trois fois le tour du globe. Tout ça pour, à l’arrivée, jouer la plus grande part de leur destin au stade Michel-Bendichou de Colomiers, théâtre du tournoi de qualification olympique du continent européen, samedi et dimanche. "C’est notre objectif principal de la saison et même des deux ou trois dernières années", pose d’emblée le manager Christophe Reigt pour situer l’importance de l’échéance. "Imaginez, nous allons chercher une qualification olympique, imaginez tout ce que ça représente, poursuit l’entraîneur Jérôme Daret. Et nous sommes en quête d’une médaille d’or à terme. C’est le plus beau des challenges."

En 2015, Terry Bouhraoua et ses partenaires étaient passés par cette étape pour aller à Rio. Quatre ans après, ils se retrouvent au même stade. Mais la donne a changé. Le contexte, aussi. Christophe Reigt prévient : "Ça n’a plus rien à voir. La fois d’avant, c’était sur trois tournois alors que maintenant, tout se joue sur un week-end. Et surtout, il n’y avait pas les deux principaux concurrents que nous aurons ce week-end : l’Angleterre et l’Irlande." Pour obtenir leur billet pour Tokyo, France 7 devra s’affirmer comme la meilleure équipe d’Europe. Tout simplement. Sur la dynamique du moment, la sélection tricolore se présente en candidat plus que légitime pour la victoire finale.

Au printemps, la troupe, comme enfin libérée après des mois de frustration, a étonné et survolé la concurrence continentale : sur la deuxième partie de circuit mondial, elle a glané 84 points quand son rival numéro un, l’Angleterre, en a récolté 46 ; lors du Tournoi de Moscou, sorte de répétition générale du TQO, fin juin, les Bleus avaient été sacrés après avoir remporté leurs six rencontres. "Nous avons marqué les esprits même si, vous savez, ça repart presque de zéro à chaque fois, tempère le manager. Le groupe doit en tout cas s’appuyer sur cette confiance qu’il a construit." Jérôme Daret poursuit : "Ils savent qu’ils peuvent le faire. Ils ont toutes les armes. Ils ont bien progressé cette année et doivent désormais valider cette évolution."

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0